Profil-lesb

Pas encore inscrite ? Inscris-toi vite !
plus de 7 000 utilisatrices !
Profil-lesb

Forum homosexuelle / Lesbienne de rencontre et d'entraide

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sondage

Pour une sortie forum entre filles, tu préfères:
23% 23% [ 9 ]
23% 23% [ 9 ]
10% 10% [ 4 ]
18% 18% [ 7 ]
8% 8% [ 3 ]
20% 20% [ 8 ]

Total des votes : 40

Derniers sujets

» Le retour
Hier à 18:35 par stephanie2000

» simplement aux anges (heureuse)
Hier à 0:38 par Christelle 1

» Idée: plus de confidentialité, pudeur
Dim 22 Jan - 16:14 par stephanie2000

» Qui est sur Paris?
Dim 22 Jan - 0:50 par rêverie du barbier

» La femme de vos rêves.
Dim 22 Jan - 0:49 par rêverie du barbier

» timidité/coeur libre
Dim 22 Jan - 0:44 par rêverie du barbier

» Regarder L word
Mer 18 Jan - 10:29 par Mackenzie09

» Ce que vous regardez en 1er...
Lun 16 Jan - 2:26 par #ide34

» moi, moi et toujours moi! ;)
Sam 14 Jan - 21:26 par stephanie2000

» hola! hallo! salut! hello!
Sam 14 Jan - 21:14 par stephanie2000

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 164755 messages dans 5877 sujets

Nous avons 7630 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Kenza

Livre d’or du forum

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 279 le Sam 29 Mar - 0:33


Complètement perdue

Partagez

Abeille
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 45
Departement : 19

Complètement perdue

Message par Abeille le Mar 13 Jan - 22:39

Bonjour,

J'ai 43 ans, j'ai trois enfants, j'ai été mariée 24 ans et suis en procédure de divorce. Depuis deux ans, ça a été très dur avec mon mari. Et depuis aout dernier je suis partie. Je suis en psychothérapie, et entre ce départ et cette psychothérapie je suis en train de libérer énormément de choses. Ma vie bien rangée est en train de basculer. Et depuis 4 mois je me sens vraiment troublée par certaines femmes. Je n'ai connu et aimé que mon mari. Aujourd'hui je ne l'aime clairement plus et je suis en train de renaître, d'oser être vraiment féminine... Je ne sais pas si je suis lesbienne. ça me gène vraiment de lire que pour savoir si on est lesbienne ou pas il faut connaître son orientation sexuelle... Je vous avoue que pour l'instant le sexe est loin d'être une préoccupation pour moi. Mais j'ai envie de tendresse, de partage, de caresses, d'une présence. Et plus ça va plus les hommes me font pitié ou me dégoutent et plus certaines femmes m'inspirent. Mais depuis 4 mois je refoule ce sentiment. J'ai peur. Comment on dit à une femme qu'elle vous trouble... Surtout que dans ma campagne je ne sais même pas si ça existe d'autres femmes qui comme moi sont attirées par des femmes.
Et comble du comble, une certaine femme de plus de 50 ans me trouble tout particulièrement et m'obsède même. C'est clair que je suis tombée amoureuse, mais c'est impossible, car elle est clairement hétéro et est en couple avec un homme qu'elle aime éperdument. Je continue à la voir dans le cadre de mes activités comme ça de temps en temps et me dis qu'il faut que je me donne du temps entre mon divorce qui est compliqué, ma situation qui est aussi critique (au RSA avec mes trois enfants et mes deux chiens) sans emploi car j'avais arrêté pour m'occuper de mes enfants... et pour apprivoiser ce sentiment très envahissant que j'attends de trouver la femme de ma vie...
Et puis le jour où je la trouverai, comment l'aborder. Et après comment la présenter aux enfants ? Je n'arrête pas de me poser beaucoup de questions pour essayer de me dire que c'est un très mauvais choix. Mais je ne crois pas que ce soit un choix. ça s'impose à moi.
Et avec tous les documentaires et les manifs homophobes, j'ai peur aussi de devoir me battre pour assumer ce bonheur. Et j'ai peur de faire honte ou de faire souffrir mes enfants (9, 12 et 15 ans / l'ainé est un gars, les deux autres des filles). Pourtant j'en rêve et ce rêve est si doux.
Je n'ai vraiment pas envie d'aborder ce 'penchant' par une quelconque expérience sexuelle.
Bref, vous l'aurez compris. Je suis perdue. Et je me bats jour et nuit avec tous ces sentiments. Et pour la première fois, je lâche enfin tout ici. Je ne sais pas si vous pouvez m'aider à y voir plus clair...

Adji Ladji
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 48
Departement : VAR
Emploi/Etude : (c) & [c] c

Re: Complètement perdue

Message par Adji Ladji le Mar 13 Jan - 23:01

Oui c'est clair 😊 il faut que tu te donnes du temps pour la transition et pour le bouleversement de tout ton univers (avec les enfants et puis tous ceux qui te connaissent hétéro). C'est une bonne idée de venir en parler sur le forum. Je suppose que tu l' as fait aussi pendant ta psychothérapie. Cela évitera que tout se chamboule vainement dans ta tête. Mais de toute façon tu devras faire les choses les unes après les autres.
C'est intéressant de voir que tu te rends compte de cela : tu essaies de te dissuader toi même.
Penses d' abord à toi, ensuite le couple et ensuite les enfants et l'entourage.
As tu une amie de confiance?
Tomber amoureuse d'une hétéro? Ah la la la la

Abeille
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 45
Departement : 19

Re: Complètement perdue

Message par Abeille le Mar 13 Jan - 23:06

Non je n'ai pas réussi à l'aborder en psychothérapie. J'ai voulu et ça ne sortait pas... Faut dire que ma psychothérapeute me trouble en plus... Beaucoup même.
J'ai deux grandes amies en ce moment, mais j'ai peur de les effrayer. J'ai peur qu'elles craignent que je puisse un jour avoir des sentiments pour elles et que du coup elles ne m'offrent plus la même amitié profonde...

Adji Ladji
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 48
Departement : VAR
Emploi/Etude : (c) & [c] c

Re: Complètement perdue

Message par Adji Ladji le Mar 13 Jan - 23:17

Si il y en a une avec qui tu peux en parler c'est la psychothérapeute à mon avis. Tu ne risques pas de perdre une amie, et si elle te trouble elle le sait déjà. Mais comme c'est une pro elle sera réglo avec toi.
Comme je dis à mes élèves : Profitez de moi puisque vous vous payez mes services!

fmaudf
Posteuse habituelle
Posteuse habituelle

Age : 37
Departement : Puy-de-Dôme

Re: Complètement perdue

Message par fmaudf le Mar 13 Jan - 23:35

Salut Smile

Ce qui est ressorti en 1er pour moi de ton message, c est "Je n'ai vraiment pas envie d'aborder ce 'penchant' par une quelconque expérience sexuelle". Ressens-tu quand même du désir, sexuel, sensuel, envers les femmes? Sinon, ce n est peut-être pas de l homosexualité.
Tu parles de tendresse, de caresses, de rêve doux, mais la sexualité entre femmes ne se range pas d un côté de la barrière, avec de l autre côté la brusquerie des hommes... Peut-être as-tu simplement envie de réconfort, de câlins, d écoute.

Je pense que cette idéalisation d une amitié amoureuse panse surtout ta déception & ta blessure suite à ton histoire. Que cette femme pourrait être plutôt un modèle auquel tu t identifies ou un fantasme (d ailleurs, ce n est pas anodin que l histoire soit impossible car hétéro...). Que te retrouver libre & démarrer une nouvelle page t as donné envie d exprimer ta féminité.
Mais aimer être une femme est différent d aimer les femmes.

Ta vie éclate complètement, c est normal de vouloir changer ou te trouver de nouveaux repères. Mais ne te colle pas d autres étiquettes, surtout trop rapidement!
Après, ça peut au contraire être le révélateur de qch de profond & solide. A toi de voir ce que tu ressens, ce qui te plait. Es-tu déjà tombée amoureuse, avant, d autres femmes? Ou au contraire, d autres hommes? T es-tu déjà demandé si tu étais homo depuis ton adolescence? Penses-tu au corps des femmes, en aimes-tu certains aspects? Quel sont tes désirs érotiques (ben oui quoi! Embarassed )?

Pour ce qui est de rencontrer d autres homos, de les aborder, d en parler à tes enfants, d assumer socialement, t embête pas maintenant, ça vient bien après. Quand tu sauras vis-à-vis de toi-même.

Pourquoi dis-tu "ça me gène vraiment de lire que pour savoir si on est lesbienne ou pas il faut connaître son orientation sexuelle", je ne comprends pas l idée?? Est-ce que pour toi, deux lesbiennes ce sont deux femmes qui sont gentilles l une avec l autre?

Abeille
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 45
Departement : 19

Re: Complètement perdue

Message par Abeille le Mer 14 Jan - 0:24

Tes questions sont très intéressantes...
Pour ce qui est du désir sexuel avec les femmes, je dirais que oui, je crois que j'en ressens. Mais pour moi le désir sexuel est lié à une émotion amoureuse. Je n'ai jamais été amoureuse avant d'avoir été amoureuse de mon mari, à 19 ans. Je n'ai aucune expérience sexuelle avec personne d'autre qu'avec mon mari. Et on peut dire qu'en 24 ans de mariage j'ai moins d'une petite dizaine de souvenirs où je me suis sentie bien. Je crois qu'avec lui je ne me suis jamais vraiment sentie écoutée, respectée... et je crois que je me suis beaucoup forcée pour lui faire plaisir, ou pour le garder... je ne sais pas. Et sur les 8 dernières années c'était clairement le calme plat.
Quand une femme me trouble, je ressens comme une drôle d’énergie qui me remue au niveau des parties génitales. J'ai envie qu'elle m'embrasse sur la bouche. J'ai envie qu'elle me serre dans ses bras et j'ai envie de pouvoir me coucher le soir à ses côtés, si possible nues et de laisser monter une éventuelle envie... ou pas. Après je ne sais plus, je veux juste après nous laisser nous aimer... En ce qui concerne le plaisir sexuel, je sais très bien m'en donner seule de temps en temps pour me faire du bien... Je cherche autre chose. De plus sensuel, plus doux.
L'idée de faire l'amour avec un homme me crispe d'avance. Comme si toute mon énergie sexuelle se bloquait. Je pense qu'en effet, j'ai été dominée, humiliée, bafouée, étouffée, niée et la relation sexuelle entre un homme et une femme me renvoie à cette image de l'homme qui domine. Je crois que je cherche à ce qu'on respecte beaucoup plus mon intimité, et dans mes désirs érotiques je crois que je ne suis pas sure de vouloir de pénétration, pas forcément en tout cas, que je puisse avoir le choix. Que des caresses érotiques, sur mes seins, ma taille et un peu mon sexe et que l'autre se laisse guidée par mes désirs sans m'imposer les siens...
Jusqu'ici je ne m'étais pas arrêtée sur le corps des femmes, mais depuis 4 mois en effet, je trouve le corps des femmes vraiment beaux. Surtout la taille et les hanches. Les seins aussi. Le cou... Bon et les yeux, le regard. Je me noie dans le regard de certaines femmes, je m'y perds...
Quand je parle de mon souci avec la notion d'orientation sexuelle c'est que ça me fait bizarre de devoir me dire si ça me ferait du bien de coucher avec telle personne pour pouvoir savoir si je sens vraiment que je l'aime ou pas. J'aime une personne et le désir sexuel monte ensuite que ce soit un homme ou une femme, je pense d'ailleurs. Mais si j'aborde dans l'autre sens : est ce que je vais avoir du plaisir à faire l'amour avec une femme pour me dire que j'aime les ou cette femme, pour moi ça bloque. Les sentiments engendre le désir. Pas l'inverse.
Quand je pense à cette femme qui me trouble tant, j'imagine clairement qu'elle rentre tous les soirs à la maison, et qu'elle vienne doucement m'entourer par derrière de ses bras tendrement et m'embrasser dans le cou pendant que je suis en train de préparer le diner. Je me retourne et nous nous embrassons. Puis nous discutons de notre journée, je la dévore des yeux... On passe une soirée en famille avec enfants et chiens, puis les enfants vont se coucher, et toutes les deux on s'installe allongées l'une contre l'autre devant la télé. On regarde le film tranquillement, on se caresse, on s'embrasse. Et quand je suis vraiment fatiguée et que je monte me coucher, j'imagine qu'on y va ensemble et qu'on se couche serrées l'une contre l'autre nues ou pas. Et après je n'imagine plus rien. En général je m'endors comme une masse. Mais j'imagine que mon corps parlera de lui-même pour l'instant d'après. J'ai envie de me plonger encore et encore dans son regard et de lui dire combien je l'aime...
Je lis beaucoup que pour connaitre son orientation sexuelle une idée est d'aller en boite juste pour une expérience sexuelle et voire si ça nous plait. L'idée d'aller dans des endroits de rencontres ainsi pour un plan cul, qu'il soit homo ou hétéro ne me plait pas du tout et me crispe grave. Puisque pour moi le désir ne vient que si je me sens amoureuse de la personne. Je ne sais pas si je suis claire.
Merci en tout cas de m'accompagner ainsi.

Adji, pour ma psychothérapeute, je ne sais pas si elle sait qu'elle me trouble. ça veut dire quoi qu'elle sera réglo ? Le pire c'est que j'ai l'impression que je la touche. Elle me parle d'elle, du fils de son compagnon, de ses deux mariages ratés. On dirait que ce que je vis la renvoie à beaucoup de choses qu'elle à vécues elle aussi. Si je lui parle de mon trouble vis à vis des femmes j'ai peur qu'elle me juge, et j'ai peur qu'elle comprenne qu'elle me trouble et qu'elle devienne froide avec moi, elle qui est si douce, empathique, compréhensive... Elle m'a embrassée deux fois tendrement sur la joue...

Le souci c'est que je n'arrive pas à me reconstruire avec cette obsession. Toutes les chansons d'amour et les films d'amour me ramène à ces femmes qui me troublent tant... Que c'est compliqué !

Adji Ladji
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 48
Departement : VAR
Emploi/Etude : (c) & [c] c

Re: Complètement perdue

Message par Adji Ladji le Mer 14 Jan - 10:13

C'est juste.
Did-moi à quoi te sert le psy si tu n'oses pas lui parler?
Nous on est pas psy Smile
On est ce qui te fait peur ! !! Hz ha haha!
Bon j'ai une de ces formes ce matin!
Donc Abeille, cette psy qui laisse s'installer un énorme transfert entre elle et toi, normalement elle fait son boulot de psy. Mais si elle commence à t'embrasser et vouloir dormir avec toi, il faudra que tu trouves un autre psy. Son travail est quand même d'être moins trouble que toi !

Abeille
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 45
Departement : 19

Re: Complètement perdue

Message par Abeille le Mer 14 Jan - 12:42

Adji Ladji a écrit:C'est juste.
Did-moi à quoi te sert le psy si tu n'oses pas lui parler?
Nous on est pas psy  Smile
On est ce qui te fait peur ! !! Hz ha haha!
Bon j'ai une de ces formes ce matin!
Donc Abeille, cette psy qui laisse s'installer un énorme transfert entre elle et toi, normalement elle fait son boulot de psy. Mais si elle commence à t'embrasser et vouloir dormir avec toi, il faudra que tu trouves un autre psy. Son travail est quand même d'être moins trouble que toi !

Sur le coup j'ai eu l'impression que tu niais mes sentiments... Mais je suis allée voir sur d'autres forums pour cette histoire de transfert y compris avec une femme, et je m'y suis reconnue à fond... Merci de ta perspicacité. ça m'aide vraiment à mieux comprendre ce que je vis. Et il y a cette histoire de contre-transfert. Pff, je ne comprends plus rien. Comment guérir de se transfert si puissant. Tous ceux qui disent en avoir parlé ouvertement à leur psy le regrettent... Je suppose qu'il faut juste que je laisse le travail de la thérapie réparer de lui-même jusqu'à que ce que ce transfert n'ai plus lieu d'être.
Là où je ne suis pas sure d'être d'accord avec toi c'est quand tu dis que vous êtes ce qui me fait peur...
La première fois que je me suis posée des questions, en fait, ça date d'il y a deux ans je crois, en découvrant la série Grey's Anatomy. J'ai flashé sur le personnage de Callie. Complètement. Et je rêvais que j'étais son Arizona, et bien sur cette Arizona ne m'arrivait pas du tout à la hauteur, surtout quand elle trompe Callie. Moi je voulais y aller dans la série la rendre vraiment heureuse ma Callie ! Je lui aurait tout offert. Et dans les séances au lit (sans détail) je prenais soin d'elle...
Je crois que vous me faites vraiment envie. Rêver...
A Leroy Merlin, l'autre jour, j'ai observé deux femmes qui choisissaient ensemble des placards. Je ne sais pas du tout si elles étaient lesbiennes et ensemble, mais j'observais juste comme elles s'écoutaient, réfléchissaient et choisissaient ensemble et ça me donnait tellement envie ! Alors que quand j'observe les couples hétéros, je ressens un tel décalage entre ce qu'exprime la femme et ce que répond l'homme. J'ai presque envie d'aller voir la femme et de lui dire "Tu ne vois pas qu'il comprends rien, voire qu'il s'en fou de ce que tu exprimes ! Viens avec moi, moi je vais t'écouter et prendre soin de toi...".
Ce qui me fait peur c'est le regard du monde et sa dureté face à ces sentiments. Et je suis bahaie, et dans la religion bahaie l'homosexualité n'est pas permise. Donc c'est une remise en question en très grande profondeur pour moi. Je n'ai jamais connu ni rencontré d'homosexuel. Mais j'ai toujours ressenti de la tendresse pour les homosexuels. Jamais de répulsion. Par contre je crois que je commence presque à développer une forme de répulsion pour la relation hetero.
J'ai rencontré une fille il y a 2 mois à un concert. On a très fortement accroché. On est devenue très bonnes copines parfois presque fusionnelles. On s'envoie des sms tout le temps, on partage tout sur facebook... Et on se dit "je t'adore", "je t'aime". Sur le coup, quand elle m'a écrit "je t'aime", ça m'a fait drôle... Je me suis demandé comment le prendre, je lui ai juste dit que moi aussi et on a repris comme avant. Puis il y a 15 jours elle m'a avoué qu'elle attendait son prince charmant, avec qui elle aurait des enfants. Elle m'a aussi avoué qu'elle avait clairement des sentiments pour un mec qu'elle connait bien et voit de temps en temps mais que ce n'était pas du tout réciproque et qu'elle se faisait une raison. Du coup je garde précieusement cette relation là où elle en est, mais je sais que si un jour elle me déclare sa flamme, m'embrasse sur la bouche, vient se glisser près de moi dans mon lit un soir y'a des chances pour que je l'accueille sans retenue.
Je vais passer une semaine avec mes filles chez elle début mars.
Dans ma tête c'est une super copine, et cette relation est tout simplement merveilleuse et pour rien au monde je ne voudrai prendre le risque de la casser. Mais pour moi la limite n'est pas hyper claire, et si c'est elle qui la franchit, là clairement je me sens prête à l'aimer de tout mon corps. ça ne me fait pas peur du tout. Plutôt presqu'envie...
C'est grave docteur ?

Abeille
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 45
Departement : 19

Re: Complètement perdue

Message par Abeille le Mer 14 Jan - 12:57

Avec mes dépressions, mon mari et ma mère m'ont cataloguée malade mentale à vie. C'est entre autres pour cela que je pars. Ils me refusent toutes mes émotions car tout ce que je dis, fais et pense voire ressens (peur et colère) n'est, pour eux, que le fruit d'une maladie psychologique. Je suis en train de me reconstruire par rapport à ça pour retrouver ma légitimité à ressentir, en tant qu'humaine, et pas malade... Même mes joies sont pour eux excessives, donc liés à de la bipolarité... Et ça doit avoir un lien avec mes dépressions... Car depuis que je suis partie et avec cette thérapie j'ai l'impression que la dépression est vraiment loin derrière alors que tout pourrait laisser supposer que j'allais forcément rechuter. Mon mari et ma mère attendent d'ailleurs cela avec impatience pour venir me ramasser à la petite cuillère et me récupérer, en fait.
Alors quand on fait ensuite des recherches sur Internet et qu'on lit que longtemps l'homosexualité a été considérée comme une maladie mentale... je t'avoue que ça m'a fait un choc là aussi. Les textes de ma religion disent aussi que l'homosexualité et un désordre psychologique... Donc oui, ces sentiments 'amoureux' et de 'désir' envers d'autres femmes me fait peur. Suis-je vraiment malade ? Folle ? Dois-je lutter contre ce sentiment ou l'accueillir ?

fmaudf
Posteuse habituelle
Posteuse habituelle

Age : 37
Departement : Puy-de-Dôme

Re: Complètement perdue

Message par fmaudf le Mer 14 Jan - 13:13

Non c est pas grave du tout, & fais-toi plaisir Wink

Je dirais juste que :

- d une part, tu idéalises la relation femme/femme. Pour reprendre des trucs que tu as dits, une lesbienne avec toi aura sûrement envie qu il y ait pénétration (bien sûr ça dépend de chacun, & tu peux prendre ton temps ; mais ne fais pas deux camps comme ça, ce n est pas réaliste) ; elle peut aussi ne pas avoir la tendresse dans ses traits de personnalité ; & vous aurez bcp de moments d incompréhension, comme tous humains!

- d autre part, n interprète pas le comportement des femmes qui t entourent comme de l attirance ou des sentiments envers toi. Car si tu en as envie, tu en verras partout... & te prendras des murs. C est normal de t imaginer de beaux scénarios, mais garde-les en rêves.
Le jour où il existera vraiment qch, tu le sauras.

Sinon, d après ce que tu décris, c est peut-être en effet le début de ton aventure avec l homosexualité. Mais atterris!! Wink

Adji Ladji
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 48
Departement : VAR
Emploi/Etude : (c) & [c] c

Re: Complètement perdue

Message par Adji Ladji le Mer 14 Jan - 14:13

Le sentiment qui crève les yeux pour l' instant c'est un rattrapage qui s'est fait longtemps attendre. Vis-à-vis de ce que tu t'es obligée à vivre pendant ta vie conjugale. Je veux dire la consolation. Tu as décidé de ne plus t'obliger à souffrir, et donc la nouvelle abeille regarde l'ancienne et a envie de panser ses plaies.
Le besoin de consolation est d'autant plus forte que la situation a duré et été pénible.
Cette consolation que tout un chacun attend de Maman.

Abeille
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 45
Departement : 19

Merci !

Message par Abeille le Sam 7 Fév - 21:31

J'y vois beaucoup plus clair. Mine de rien un regard extérieur permet vraiment de prendre du recul...
Donc en effet, je lâche tout, je revis et j'ai bien l'intention de profiter et d'être heureuse ! Donc c'est clair que ma première priorité c'est de boucler au mieux ce divorce et de protéger mes enfants.
Ensuite, en effet, avec ma thérapeute y'a surement eu un gros transfert. Va falloir qu'on regarde ça ensemble quand je retournerai la voir. Pour l'instant j'ai du mal financièrement.
Et enfin, c'est de plus en plus clair dans ma tête : j'ai bel et bien l'intention d'envisager de rencontrer un nouvel amour et il ne pourra être qu'au féminin ! Je m'assume enfin, et ça devient clair dans ma tête. Mais je vais, en effet, laisser du temps au temps et laisser l'amour venir. Mais plus ça va, plus je trouve toutes les femmes si belles. Je pourrais toutes les aimer comme une folle. Et les hommes me dégoutent de plus en plus. Leur regard, leur attitude, leur nombrilisme...
J'ai regardé La vie d'Adèle, et ça me parle beaucoup. Je me pose beaucoup moins de questions, et au fond de moi, c'est bon je sais ! Je suis enfin disponible pour rencontrer et aimer une femme. Et ça viendra, quand ça viendra. Et je sens que les femmes qui m'attirent le ressentent, en fait. Et sans que je n'en dise rien, plusieurs femmes, bien hétéro pourtant ont compris avant moi, en fait, que j'étais clairement attirée par les femmes. Donc je vais laisser les jours passer, je vais profiter de chacun d'eux avec mes enfants, mes chiens, ma furette... mes amies, mes projets, mes envies (je vais essayer de passer le permis moto cette année, et peut-être me faire tatouer...) et petit à petit j'essaierai aussi de forcer un peu le destin en allant, si l'occasion se présente, dans des endroits pour lesbiennes. Je ne me sens pas prête pour aller sur des sites de rencontres... encore. Mais j'ai encore un bon gros morceau de vie devant moi, et il est hors de question que je continue à me mentir ! Vraiment merci pour vos regards bienveillants !
Et puis en sexualité, désormais tout me semble possible ! Je veux juste respecter et écouter ma partenaire et m'écouter et qu'on me respecte. Je me sens légère depuis que j'ai compris tout ça.
Bon et bien maintenant je n'ai plus qu'à aller me promener sur vos discussions et mieux comprendre ce que je suis et veux vraiment.

fmaudf
Posteuse habituelle
Posteuse habituelle

Age : 37
Departement : Puy-de-Dôme

Re: Complètement perdue

Message par fmaudf le Sam 7 Fév - 22:05

Ça fait plaisir!

Avance bien & profite bien Wink

Adji Ladji
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 48
Departement : VAR
Emploi/Etude : (c) & [c] c

Re: Complètement perdue

Message par Adji Ladji le Sam 7 Fév - 22:54

Ça oui Very Happy hip hip hip

Invité
Invité

Re: Complètement perdue

Message par Invité le Dim 8 Fév - 13:58

Tout d'abord bravo d'avoir pu vous ouvrir ainsi. J'admire cette force car pour moi s'en est une vu toutes ces préoccupations qui t'obsèdent. Être dégouté des hommes c'est normal après tous ces soucis que tu as traversé. Mais il ne faut pas mettre une généralité sur tous les hommes. Être lesbienne n'est pas un choix mais ce qu'on est et pour le savoir il faut apprendre à s'écouter, à écouter son cœur, son corps. Certaines femmes sont tellement dégoûtées des hommes qu'elles pensent que les femmes sont leur seul refuge. Il faut prendre le temps de placer les choses au bon endroit avant d'entamer une discussion avec les enfants. Peut être au début ils te détesteront en apparence ça ne sera pas évident. Mais le temps fait très bien les choses. Je suis sûre que tout ira bien. Concernant l'approche avec les femmes ce n'est pas evident surtout si tu ne sors pas beaucoup. Etre sur ce genre de site peut vraiment t'aider à trouver des réponses à tes questions et peut-être.. Qui sait.. Rencontrer la femme de ta vie. En tout cas ton témoignage m'a touchée et si tu souhaites discuter en privé n'hésite pas.
Courage

Contenu sponsorisé

Re: Complètement perdue

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:00


    La date/heure actuelle est Mar 24 Jan - 8:00