Profil-lesb

Pas encore inscrite ? Inscris-toi vite !
plus de 7 000 utilisatrices !
Profil-lesb

Forum homosexuelle / Lesbienne de rencontre et d'entraide

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sondage

Pour une sortie forum entre filles, tu préfères:
23% 23% [ 9 ]
23% 23% [ 9 ]
10% 10% [ 4 ]
18% 18% [ 7 ]
8% 8% [ 3 ]
20% 20% [ 8 ]

Total des votes : 40

Derniers sujets

» Célibat : Vos pour et vos contre ?
Hier à 21:43 par Gardelen

» et les lettres alors
Mar 29 Nov - 14:07 par Yohanane

» Besoin d'avoir quelques réponses..
Lun 28 Nov - 21:09 par sansdrap

» Désirez-vous un/des enfants?
Lun 21 Nov - 9:09 par Plumemagique

» Aloha
Dim 20 Nov - 1:26 par Yohanane

» Je suis...
Dim 20 Nov - 1:23 par Yohanane

» Nouvelle un peu perdue
Lun 14 Nov - 17:35 par Metleau

» Ma présentation
Ven 11 Nov - 1:55 par yukirocks

» Ce que vous écoutez en ce moment même
Jeu 10 Nov - 18:10 par dani86

» Qui est sur Limoges?
Mer 9 Nov - 0:22 par AngriePin

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 164621 messages dans 5860 sujets

Nous avons 7612 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est #ide34

Livre d’or du forum

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 16 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 16 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 279 le Sam 29 Mar - 0:33


De l'amour au doute

Partagez

afterward
Pas timide
Pas timide

Age : 29
Departement : .......

De l'amour au doute

Message par afterward le Lun 20 Juil - 15:45

Bonjour à toutes!

Beaucoup de questions me traversent l'esprit....et parfois certaines me tourmentent.
Aujourd'hui je me décide à partager l'une d'elles, car hé bien vos commentaires vont surement me permettre de voir les choses autrement, de voir que peut-être je ne suis pas la seule à me poser ces questions...bref que du positif en somme.

Passons dans le vif du sujet:
Vous est-il arrivé, lorsque vous êtes en couple, de douter? Je vais préciser un peu plus. Vous rencontrez quelqu'un, vous vivez des premiers mois assez magique et puis de fil en aiguille le relation s'affine et se construit, on passe plus de temps ensemble on apprend vraiment a se connaitre... Puis l'on commence à cerner ses petites habitudes, ses défauts aussi (plus ou moins gros), les premières disputes émergent, les compromis aussi, quelques prises de têtes...mais cela n'empêche pas la vie amoureuse de continuer. Après tout c'est normal. MAIS il y a des moments ou des fois tout vous semble tenir à ...rien du tout! D'un seul coup on essaie de voir plus clair car la relation se forge mais...vous? Ne vous vient-il pas à l'esprit de vous demander: suis je vraiment bien avec elle? Puis-je m'imaginer avec elle dans 3 ans (5 ou 10 peu importe)?
Et lorsque vous décidez de parler emménagement ensemble, ne vous est-il pas arrivé de faire marche arrière, de douter sur votre capacité/envie de vivre ensemble?

Toutes ces questions je me les suis posées un jour...pas forcément sur une seule et même relation mais je me rend compte qu'elles reviennent systématiquement. Parfois elles persistent, et parfois ces questions s'estompent, s'envoilent, pour parfois revenir.Je suis de nature très réfléchis, pour tout et j'ai de grosse tendance à douter de moi même. Mais même si je suis convaincue que mon caractère peut être une piste explicative à cela, je suis convaincue qu'il y a bien plus que ça. Bref.

Voilà voilà, j'aimerais connaitre votre ressentit là dessus. On fonctionne toute de manière différente.
Mais ce que souhaite également savoir ce sont les raisons qui ont pu, à un moment donné, vous faire douter. Et si au final vous êtes passé au dessus de ça ou si cela a terni en quelque sorte votre relation.

yukirocks
Modératrice
Modératrice

Age : 31
Departement : Paris(75)
Emploi/Etude : Dans le social

Re: De l'amour au doute

Message par yukirocks le Lun 20 Juil - 19:20

Bonjour,

J'ai eu plusieurs expériences amoureuses sur des relations "sérieuses" en vue de construire quelque chose de durable dans le temps. Toutes se sont terminées par une rupture de mon fait.
Dans mon histoire personnelle, j'ai vécu des événements complexes et difficiles notamment avec mes parents. J'ai perdu ainsi toute confiance en moi et en l'autre. Je suis devenue extrêmement méfiante accordant davantage d'importance aux actes réels qu'aux belles paroles.

La question d'un engagement futur et pérenne (emménagement ensemble, construction d'une famille avec enfant(s), etc.) est arrivée au bout d'une certaine période de relation amoureuse. J'en ai souvent parlé avec mes ex-compagnes. Je l'ai même parfois abordé moi-même, seulement pour en discuter... Cela a réveillé mes doutes sur ma relation à chaque fois. J'ai toujours été honnête avec mes ex-compagnes en insistant sur le fait qu'on en parlait seulement mais que je n'étais pas encore prête à réaliser cela au stade où se trouvait notre relation. J'ai souvent ajouté qu'il me fallait du temps pour réfléchir et me questionner à propos de ces projets.

Mes ex-compagnes n'ont pas toujours respecté ce temps nécessaire d'adaptation en me proposant (trop) vite le projet d'habiter ensemble ou en me confiant les clés de leurs logements personnels. Ces propositions n'ont eu lieues qu'au bout de quelques mois de relations (9 mois et 7 mois). Je ne les voyais que le week-end car je travaille du lundi au vendredi. Je rentre également assez tard du travail et je suis généralement exténuée. A l'époque, je résidais encore chez mes parents et je tentais de m'aimer telle que je suis réellement.

A ce jour, les choses ont bien changées. J'ai débuté un suivi avec une psychothérapeute qui m'aide beaucoup à m'exprimer sur mon passé douloureux. Je progresse de semaine en semaine. Je commence à me sentir davantage en accord avec moi-même depuis quelques semaines. Je crois être bien partie pour rencontrer la bonne personne, celle qui me conviendra le mieux et avec laquelle je me sentirai prête à construire quelque chose de stable. Je prends donc le temps nécessaire pour poursuivre mon évolution et atteindre mes rêves...

J'espère que mon témoignage pourra t'aider dans ton cheminement personnel.

Au plaisir de te lire prochainement.



_______________________
Je fais partie de l'équipe de modération, n'hésitez pas à MP si besoin!

Petite dédicace d'une amie, une soeur, ou une femme (à vous de voir): J'ai un corps de glace, mes yeux sont fait du même métal comme mon cœur. Je suis une poupée, une fée de neige.yuki sauras-tu me dégivrer grâce à la musique?

Invité
Invité

Re: De l'amour au doute

Message par Invité le Lun 20 Juil - 21:37

Bonjour!

Pour moi, il y a la le désir d’être en couple, de construire a deux...et l’être amoureux. On peut aimer une personne, être bien avec elle. Elle peut remplir nos vides et nos peurs apparentes. L'ivresse. Mais si au fond de notre âme on est pas ou plus amoureuse, que l'autre bouleverse ou diverge de nos attentes primordiales en couple, ou de notre idéal pour les plus rêveuses... il y a forcement un moment ou les failles, doutes et questionnements prennent le dessus. L’évolution des sentiments, de notre regard sur l'autre et sur nous même peut être une piste.

C'est normal d'avoir des doutes, des peurs, peur de l'avenir a deux, de se questionner par moment, de remettre en question, parfois de vouloir déconstruire, jeter l’éponge même... ça n'est pas négatif, c'est aussi la manifestation de notre attachement a une personne, a un présent, a un idéal commun ou non, ou une peur du changement...ahah ou pourquoi pas notre soif de détachement.

Il y a une phrase que j'aime beaucoup : "La cle n'est pas dans ce que l'on vit mais dans la manière de le vivre." Plus tu te comprendras et apprivoiseras tes peurs, plus les réponses constructives viendront d'elles-mêmes. Il faut savoir se regarder avec transparence et sincérité. Par exemple la question "suis-je bien avec elle?" amène a des doutes... finalement il est peut être plus intéressant de comprendre par exemple "Pourquoi je me pose cette question en ce moment?" ce qui amènera a une réponse constructive je pense.

N'oublie pas qu'une question n'est pas faite pour tourmenter, mais pour te murmurer des débuts de réponses. Faire un pas en avant. Quoi qu'il arrive ca amène a du positif si on le prend comme tel!

Voilavoila, je fais parti du club des "prises de têtes" mais plus le temps passe, plus j'apprends a me connaitre, plus j'ai confiance en l'autre, en l'avenir...et plus les questions amenant a des réponses floues ou tourmentes se dissipent...Si je butte et n'y trouve rien d'élévateur, c'est que je ne me pose probablement pas la bonne question.
(ahah bon ok, niveau relationnel aujourd'hui je suis célibataire mais très certainement grandit :p)

Ah oui et pour l'origine des doutes... pour ma part ca venait en général d'un manque de confiance en moi. C'est basique. Comment puis je me sentir en confiance, dans une forme de "sécurité" avec l'autre,  bâtir ensemble... si cela me renvoie a mes propres failles. C'est bien plus facile de se dire incapable, pas assez bien, de se laisser submerger de pensées négatives, de se dire que cela nous depasse, que ce n'est pas notre faute finalement, bref me déresponsabilise et oublier mon libre arbitre. Ca a toujours ete plus facile de détruire que construire.

En esperant que cette reponse t'apporteras un peu de couleurs...aujourd'hui je cultive le bonheur en fesant la sourde d'oreilles aux idées noires. Et "bizarrement" plus le temps passe, plus les doutes se dissipent et laisse placent a idées questions/reponses positives et constructives. Et puis en me connaissant mieux, j'ai compris que beaucoup de mes doutes n’étaient que des leurres.
Et c'est sure qu'il y a des rencontres ou l'on se projettent dans le long termes et d'autres pas! Mais meme dans ce long terme il peut se passer 50000 choses qui changeront la donne. L'important c'est de s'ecouter...si on est bien pourquoi chercher des petites betes,  et si ca va pas on essaie de comprendre ce qui ne va pas chez soi et en parler avec l'autre pour trouver la meilleure solution Smile

Bonne journee!

shemay
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 44
Departement : en transite

Re: De l'amour au doute

Message par shemay le Lun 20 Juil - 22:10

moi ce qui me fait bizarre c'est que je me suis posé une bonne partie de tes questions, afterward, mais pour pratiquement tout. pas que pour le fait d'être en couple.

je ne trouve pas que ces questionnements viennent du fait que tu "penses trop" mais du fait que tu essaye de penser juste, ce qui est complétement différent.

ces questions je me les suis poser un certain nombre de fois sans en trouver la réponse parce que la réponse était hors de porter de mes ressources émotionnelles. mais quand je vois aujourd'hui ce qui m'a pousser à me poser ces questions, je réalise à quel point ces question sont non pas importante mais de l'ordre du vitale


afterward
Pas timide
Pas timide

Age : 29
Departement : .......

Re: De l'amour au doute

Message par afterward le Mar 21 Juil - 1:28

Merci beaucoup pour vos réponses...

Je me rend compte que je ne sais pas réellement ce que je veux...une fois dedans!
Je voulais me mettre en couple? je me suis mise en couple. Je voulais une situation qui me convenait, presque la même que toi yukirocks : "Je ne les voyais que le week-end" et quelque fois la semaine.
Il m'est arrivé de présenter ma copine à ma famille 2 mois après l'avoir rencontré, d'accepter ses clefs ds le même temps. Elle a su attendre pour que moi je les lui donne mais...tout comme l'idée d'un emménagement par exemple....je me sens vite anxieuse; c'est comme si l'on me mettait au pied du mur.
Je me rend compte que toute ces choses ne sont jamais venu par moi même...je n'ai finalement que réfléchis, et une fois j'ai suivi...
Ce qui me bloque le plus c'est de savoir que la vie à deux n'offre parfois pas la possibilité de faire des choses que l'on avait prévu bien avant: par manque de passion commune, d'indisponibilité ou autre...cela me frustre, c'est comme si je perdais une part de moi...et pourtant j'en viens à me demander si cela n'est pas simplement de l'égoïsme?

"Tu essaye de penser juste": c'est typiquement ce que je me demande tous les jours. Mais bizarrement penser juste pour moi c'est essayer de savoir si mon raisonnement et bien ou mal, si finalement mon attitude est bien ou mal. Pquoi refuser/avoir peur de vivre avec qqu'un qui t'aime et donnerait tout pour toi? Mes hésitations me font culpabiliser!

C'est l'évolution qui me fait peur au final...mais je ne trouve pas le moyen de le comprendre.

Dernière chose qui me marque: "l'important c'est de s’écouter"...je suis tout à fait d'accord avec toi. Mais malgré le fait que je mette en avant les choses positives, les négatives apparaissent aussitôt, et je me retrouve encore et tjs entre deux feux. J'avais un idéal autrefois,mais j'ai vite compris qu'il fallait se rapprocher de la réalité. De là je tolère des choses qui avant n'auraient même pas eu le temps d'avoir lieu! Et j'en reviens encore et toujours à me demander si cette tolérance je peux vivre avec et en faire de quelque chose de positif, avt de encore et toujours finir par me demander si j'en suis capable.

shemay
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 44
Departement : en transite

Re: De l'amour au doute

Message par shemay le Mar 21 Juil - 8:29

autant je trouve que les questions que tu te poses sont tout à fait sensé, autant je suis surprise que tu n'ai pas pris le temps, à tête reposé de trouver TA DÉFINITION DU BONHEUR !

parce que mine de rien, on est agresser de façon constante par une société de consommation qui nous demande de rentrer dans le moule. cette société nous prémache tout, elle aurait même le culot de vouloir inventer notre idée du bonheur à notre place. (tu sais version "elle trouva un prince charmant, ils se marièrent, il lui fit 50 mouflets et ils vécurent heureux ... c'est la proposition du bonheur que nous fait régulièrement hollywood)
du coup on voudrait être heureuse, mais on fini par ne plus trop savoir comment. (si on est pas assez futé pour se dire que non, mon idée du bonheur ce n'est ni de me marié avec un mec, ni de faire pareille mais avec une nana, ça peut pas le faire) c'est un peu le même principe que les enfant qui croient que les poissons dans l'océan sont carré et panné et qu'il se pêche déjà prèt à consommé !

cette société nous déconnecte de nous même. on est juste bon a consommé ... ou à se faire con-sommer
sauf qu'on a pas besoin de quoi que ce soit pour être heureux. le bonheur, le vrai, demande des efforts et des sacrifices qui en général ne riment pas avec consommation.

afterward
Pas timide
Pas timide

Age : 29
Departement : .......

Re: De l'amour au doute

Message par afterward le Mar 21 Juil - 12:21

Ma définition du bonheur... j'en ai les contours oui.

Seulement chaque personne à sa définition du bonheur. De là faut-il que chacune s'écarte de sa propre définition pour justement réussir à vivre ensemble (ou faire vivre la relation)?

Et à trop s'y écarter finalement, quels sont les risques? j'ai finis une fois par complètement m'éteindre. C'est comme si j'étais à bout,comme si cette succession de compromis m'avait complètement vidé, je ne me reconnaissais plus.

Je n'arrive pas justement à trouver la frontière entre le compromis/acceptable et assumé et le compromis/qui finalement m'écarte de mon propre bonheur. C'est sans fin.

Bambi
Modératrice
Modératrice

Age : 25
Departement : Caen
Emploi/Etude : Laborantine

Re: De l'amour au doute

Message par Bambi le Mar 21 Juil - 13:18

Toutes ces questions que tu te posent sont tout à fait normal, je pense qu'on y passe toute par ce stade car quand on est en couple avec un appart chacune, on est encore "libre" si je peux dire, un engagement d'emmenagement vont forcément réduire cette liberté, mais pas pour tout le monde , il y en a pleins qui vivent très bien.

Avec ma copine , on parle beaucoup d'emménagement bien sur ça me fait peur et parfois me pose pleins de questions, parfois je veux même faire machine arrière , mais l'amour reprend aussitôt le dessus pour ma part et me dit que je veux vraiment faire ma vie avec.

Pendant un moment, je me disais que je voudrais quelqu'un comme moi, car je serai sur de faire tout ce dont j'aime faire avec la personne que j'aime , mais cette idée est vite partie car je me ferai chier et on se prendrais trop la tête ^^ donc j'ai trouvé l'opposé de moi en fait mdr bien sur on a des points communs quand même, mais j'ai appris à la connaître , bien sur il y a des défauts ou des choses qui m'agacent mais je me dis que ça doit être pareil de son côté , mais on fait avec et on fait des concessions chacunes de notre côté et finalement ça marche plutôt bien Wink

J'espère que ça pourra t'aider , et bon courage ^^


_______________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lucile
Pas timide
Pas timide

Age : 27
Departement : 91

Re: De l'amour au doute

Message par Lucile le Mar 21 Juil - 20:22

Je suis d'accord avec toi hanachan, vivre en couple ne veut pas dire faire tous les projets ensemble. Chacune a des passions et des envies différentes. Tout faire ensemble fini presque toujours par trop de compromis inacceptable.

En lisant ton post, j'ai été interpellé par une question que tu te poses et qui me semble pas la bonne " Pquoi refuser/avoir peur de vivre avec qqu'un qui t'aime et donnerait tout pour toi? "
Pour moi, dans ce cas la, il faut faire passer ce que TOI tu veux avant ce que ta compagne est prête a faire pour toi, parce que c'est TA VIE. Je pense qu'il faut plutôt que tu te demandes ce que toi tu est prête à faire pour elle, si tu l'aimes suffisamment et si tu peux mettre de coté les petites choses qui te déplaisent.

afterward
Pas timide
Pas timide

Age : 29
Departement : .......

Re: De l'amour au doute

Message par afterward le Mer 22 Juil - 0:43

Merci pour vos conseils les filles.
Je dois avant tout connaitre mes envies, et ce qui peut et dois faire mon bonheur et ensuite me positionner par rapport à mes sentiments. Ca fait beaucoup...^^
Pour le reste, le temps m'apporteras surement des réponses.

yukirocks
Modératrice
Modératrice

Age : 31
Departement : Paris(75)
Emploi/Etude : Dans le social

Re: De l'amour au doute

Message par yukirocks le Mer 22 Juil - 16:10

J'ajouterais seulement qu'apprendre à s'aimer et à reprendre confiance en soi peux prendre du temps.
L'important est de rester motivé et de s'investir à fond dans cette démarche.
Bon courage en tout cas et donne nous des nouvelles Smile


_______________________
Je fais partie de l'équipe de modération, n'hésitez pas à MP si besoin!

Petite dédicace d'une amie, une soeur, ou une femme (à vous de voir): J'ai un corps de glace, mes yeux sont fait du même métal comme mon cœur. Je suis une poupée, une fée de neige.yuki sauras-tu me dégivrer grâce à la musique?

afterward
Pas timide
Pas timide

Age : 29
Departement : .......

Re: De l'amour au doute

Message par afterward le Mer 22 Juil - 17:00

Merci Hanachan et Yurirocks.
Je vous tiendrais au courant des avancées ^^

Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: De l'amour au doute

Message par Gardelen le Mer 29 Juil - 23:11

afterward a écrit:Passons dans le vif du sujet:
Vous est-il arrivé, lorsque vous êtes en couple, de douter? Je vais préciser un peu plus. Vous rencontrez quelqu'un, vous vivez des premiers mois assez magique et puis de fil en aiguille le relation s'affine et se construit, on passe plus de temps ensemble on apprend vraiment a se connaitre... Puis l'on commence à cerner ses petites habitudes, ses défauts aussi (plus ou moins gros), les premières disputes émergent, les compromis aussi, quelques prises de têtes...mais cela n'empêche pas la vie amoureuse de continuer. Après tout c'est normal. MAIS il y a des moments ou des fois tout vous semble tenir à ...rien du tout! D'un seul coup on essaie de voir plus clair car la relation se forge mais...vous? Ne vous vient-il pas à l'esprit de vous demander: suis je vraiment bien avec elle? Puis-je m'imaginer avec elle dans 3 ans (5 ou 10 peu importe)?
Et lorsque vous décidez de parler emménagement ensemble, ne vous est-il pas arrivé de faire marche arrière, de douter sur votre capacité/envie de vivre ensemble?

Je me posais ces questions dans ma première expérience de relation "long terme" que j'ai eu. Et puis, plus après. Parce que, pour moi, c'est se compliquer la vie pour rien, et ternir ce qui pourrait être juste beau et merveilleux à vivre (pour moi, hein). Parce que, pour moi, être avec quelqu'un, se sentir heureuse, bien avec elle, ça ne veut pas forcément dire qu'on doit envisager une forme de "mariage", un pacte, un scellement de promesse à jamais juste parce qu'on se sent bien avec elle et que ça dure. En fait, je fais même plus gaffe au temps, je retiens plus la date de notre "union" ou ce genre de truc. J'ai décidé de vivre les choses sur l'instant, et d'être indépendante des personnes avec qui je suis. Donc, ça ne m'est plus venue à l'esprit la question de savoir si "je suis bien avec elle", parce que je n'ai pas de but à atteindre en fait. Si je sens que la relation vieillit, je l'arrête, si elle se passe bien, je continue, je ne me mets pas de pression, pas d'obligation, pas de devoirs. Alors, m'imaginer dans 3, 5, ou 10 ans, impossible, je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, et je ne pourrai pas non plus affirmer que cette question est un choix qui m'appartiendra. Et du coup, pour l'emménagement, la question ne se pose pas: Je reste indépendante, et elle aussi, et c'est tant mieux.



afterward a écrit:Mais ce que souhaite également savoir ce sont les raisons qui ont pu, à un moment donné, vous faire douter. Et si au final vous êtes passé au dessus de ça ou si cela a terni en quelque sorte votre relation.

Bah, le devoir, la mythique durée, amour éternel, les idéaux qui correspondent pas à la réalité, tout ça tout ça. Parce qu'au final, quand je me posais la question de savoir si j'étais bien avec la personne, c'est pas tant que je ne savais pas par rapport à mon ressenti, mais, je savais pas par rapport à la relation qu'on avait, et le future que j'imaginais. C'était comme une course pour l'éternité, en fait. Il faut que ça dure le plus longtemps possible parce que c'est le genre de truc que les histoires d'amour qu'on me fourgue depuis l'enfance me rabâchent (sauf pour Pocahantas!). Et puis en fait, non, les relations sont telles qu'elles sont, durent le temps qu'elles durent, et l'important, c'est pas le temps qu'on y met, c'est pas l'avenir qu'on y projette, mais c'est de profiter de ce que l'on vit au moment où on le vit. Parce qu'au final, on passera parfois tellement de temps à se poser la question de l'avenir qu'on oubliera de se dire "Et aujourd'hui, je fais quoi?". Maintenant, je le sens quand je suis bien avec quelqu'un ou non, parce que je suis plus brouillée avec des questions qui ne peuvent avoir de réponses que si je lisais dans l'avenir. La morale, les principes, les traditions, ça a plus la place que ça avait par rapport à ce que je ressens. Et même si un jour il m'arrivait de vouloir habiter avec quelqu'un, ça sera juste que j'en aurai envie alors je le ferai, voilà tout. Et quand ce sera fini ce sera fini, je n'aurai tué personne. Je me dis juste qu'il faut se savoir libre.

afterward
Pas timide
Pas timide

Age : 29
Departement : .......

Re: De l'amour au doute

Message par afterward le Lun 3 Aoû - 11:31

merci @ Gardelen pour ta réponse.
Je te sens bcp dans la liberté d'action et d'esprit tout ça dans une vision au jour le jour.

"Je reste indépendante, et elle aussi, et c'est tant mieux."
Finalement c'est d'un commun accord. Vous vous sentez bien comme ça. Mais si elle te demande plus que penserais tu?


Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: De l'amour au doute

Message par Gardelen le Lun 3 Aoû - 19:50

afterward a écrit:merci @ Gardelen pour ta réponse.
Je te sens bcp dans la liberté d'action et d'esprit tout ça dans une vision au jour le jour.

"Je reste indépendante, et elle aussi, et c'est tant mieux."
Finalement c'est d'un commun accord. Vous vous sentez bien comme ça. Mais si elle te demande plus que penserais tu?


Si je n'en ai pas envie, et qu'elle m'en parle, comme ça, au détour d'une conversation, on peut prendre le temps d'en discuter, poser les arguments, et voir ce qu'il y a de bons ou non à prendre, lui expliquer mon point de vue, je ne suis pas contre la communication, au contraire, mieux vaut être clair. J'essaierai certainement de voir ce qui gêne exactement dans le fait de ne pas habiter ensemble, et trouver un compromis, peut-être pour ne pas devoir aller jusque là (parce que souvent il y a d'autres solutions), parce que je tiens vraiment à mon indépendance.

Si elle me l'impose sans négociation possible, un genre d'ultimatum "si tu m'aimes tu dois faire ça", je lui dirai juste que ce n'est pas possible. Pour moi, on ne devrait pas changer ce que l'on est fondamentalement pour quelqu'un, même qu'on aime beaucoup. Je ne vois pas pourquoi ce serait toujours à celle qui ne suit pas ce qui est conventionnel de se plier à celle qui l'est. Tout le monde devrait être d'accord avec ce qui est choisi et en phase avec ça. Et je sais, par expérience, qu'en me forçant "par amour", je finirai par fuir et faire en sorte de tout faire foirer, inconsciemment, pour saboter le projet. Alors, autant éviter de lui faire perdre du temps et de la faire souffrir inutilement.

Et si un jour j'en ai aussi envie, et bien, je me lance.

anita blake
Posteuse habituelle
Posteuse habituelle

Age : 25

Re: De l'amour au doute

Message par anita blake le Dim 27 Sep - 22:58

Tu sais j'ai rencontré ces doutes il y a peu au moment d'emmenager en couple, maintenant que je suis heureuse en couple je découvre les tentations... L'amour est une construction a deux et parfois on a peur et on doute et c'est normal... Car c'est donner beaucoup de soi a une seule personne et risquer de souffrir...

Contenu sponsorisé

Re: De l'amour au doute

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:19


    La date/heure actuelle est Sam 3 Déc - 1:19