Profil-lesb

Pas encore inscrite ? Inscris-toi vite !
plus de 7 000 utilisatrices !
Profil-lesb

Forum homosexuelle / Lesbienne de rencontre et d'entraide

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sondage

Pour une sortie forum entre filles, tu préfères:
23% 23% [ 9 ]
23% 23% [ 9 ]
10% 10% [ 4 ]
18% 18% [ 7 ]
8% 8% [ 3 ]
20% 20% [ 8 ]

Total des votes : 40

Derniers sujets

» Ce que vous regardez en 1er...
Hier à 22:50 par Plume67

» G33K 0R N0T G33K ?
Hier à 0:10 par Mitsuki

» Célibat : Vos pour et vos contre ?
Ven 2 Déc - 21:43 par Gardelen

» et les lettres alors
Mar 29 Nov - 14:07 par Yohanane

» Besoin d'avoir quelques réponses..
Lun 28 Nov - 21:09 par sansdrap

» Désirez-vous un/des enfants?
Lun 21 Nov - 9:09 par Plumemagique

» Aloha
Dim 20 Nov - 1:26 par Yohanane

» Je suis...
Dim 20 Nov - 1:23 par Yohanane

» Nouvelle un peu perdue
Lun 14 Nov - 17:35 par Metleau

» Ma présentation
Ven 11 Nov - 1:55 par yukirocks

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 164624 messages dans 5861 sujets

Nous avons 7612 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est #ide34

Livre d’or du forum

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 279 le Sam 29 Mar - 0:33


PASSADE OU REEL

Partagez

Invité
Invité

Re: PASSADE OU REEL

Message par Invité le Mer 7 Oct - 9:07

tu as raison dans ton dernier paragraphe mais il ne me semble pas que quiconque ait dit "à mon avis tu es lesbienne" ou non. Il me semble qu'il a été conseillé de se poser des question plus avant compte tenu de sa situation. Non pas qu'il faut réfuter son identité ou s'obliger a être quelqu'un qu'elle ne serait pas, mais pour être passée par là, je sais que les visions manichéennes ne fonctionnent pas dans ce cheminement.
Ce cheminement est lourd  et d'autant plus quand tu as abordé un autre chemin avec mari et enfant.
Tu le dis très bien on construit sa sexualité et il arrive généralement qu'on la construise au gré de nos rencontres aussi. Dans ce désir sans attache, il peut aussi y avoir une forme d'utopie dans une phase de vie un peu plus difficile et je dis toujours qu'on ne prends pas de lourdes décisions en hiver. Pourquoi? parce qu'en hiver on a tendance a avoir du vague à l'âme plus qu'en été. En d'autres termes, ça signifie que les lourdes décisions doivent être prises quand on se sens bien, équilibrée, en harmonie avec nous même. C'est le seul conseil qu'on peut apporter et c'est celui que j'entends au travers des réponses qui ont été données dans ce sujet.
Oui, elle est peut être lesbienne ou bi ou elle a juste l'envie d'une expérience qui la titille... ça personne ici ne peut le dire, mais elle pourra le savoir une fois que sa démarche pour se sentir bien sera accomplie.

Feline
Posteuse habituelle
Posteuse habituelle

Age : 28
Departement : pays loin des miens

Re: PASSADE OU REEL

Message par Feline le Mer 7 Oct - 10:29

C'est parfois dans la détresse que l'on prend les meilleures décisions, car on s'accroche à ce qui nous correspond, au plus profond de nous-même.
S'écouter soi. Et rien que soi. Nos peurs nous accompagnent mais ne doivent pas nous barrer ces chemins que nous cherchons à tout prix à éviter alors que la réalisation de soi se fera en passant par eux.

Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: PASSADE OU REEL

Message par Gardelen le Mer 7 Oct - 10:33

D'accord pour dire qu'il n'y a pas que des jugements, et qu'il y a aussi des conseils, des tatônnements. 
Mais, c'est en tout cas l'impression générale que ça me donne: Que l'on trouve un moyen de lui faire comprendre que ce n'est peut-être pas ça, plutôt que c'est peut-être ça. Et qu'elle trouve X moyen pour se justifier que ce qu'elle ressent n'est pas juste un défaut de mari ou quelque chose comme ça. Mais ce n'est qu'une impression... 

J'ai déjà eu des jugements qui essayaient d'expliquer par le côté psy que je ne suis pas lesbienne, c'est peut-être aussi un biais de ma part. Mais, je trouve que ce genre de raisonnement est déplacé lorsqu'on parle d'attirance. L'homosexualité n'est pas une déviance ni dû à un problème. Et ici, ça donne l'impression que parce qu'elle ne se sent pas bien avec son mari ou que c'est plus facile à assumer ou ci ou ça, elle s'interroge sur les femmes, ce qui serait en quelque sorte un "biais" dans son parcours, qui peut en plus lui porter préjudice. Certes, je conçois que ce n'est pas facile quand on a un mari tout ça tout ça, pour autant, ce n'est pas une tare d'être attirée, même de façon minime, par une femme, au delà d'être des femmes, on est des personnes. Et si c'est le cas, elle aura au moins toutes les cartes pour faire ces propres choix, parce que finalement, c'est grave pour l'une, mais pas pour l'autre. Pour toi ça sonne comme quelque chose de lourd à porter (dû à ton expérience), pour ma part, je ne vois rien de catastrophique ni de fataliste là dedans. Le truc, c'est qu'après, c'est à elle de juger, et que notre raisonnement, de base, est biaisée par nos propres vécus.

Et comme je l'ai dit, je voulais surtout écrire ce post pour signifier à toutes les personnes qui se posent la question qu'il n'y a pas un ensemble de signes précis qu'il faut accumuler, qui nous fait dire qu'on est lesbienne ou non. Et ce n'est pas parce qu'on fantasme ou non, qu'on est attirée ou non, qu'on s'interroge ou non, etc. qu'on est homosexuel. C'est propre à soi. C'est un ressenti, personnel, et il n'y a pas de cases à remplir... C'est sensitif. Et un des "problèmes" de celles qui se posent la question sans jamais trouver de réponses, c'est justement qu'elles se posent trop de questions, mais pas l'essentiel: "Est-ce que je suis attirée par des femmes?" plutôt que "Est-ce que je suis lesbienne/bi/pan?" qui sonnent comme une recherche de symptômes...

Invité
Invité

Re: PASSADE OU REEL

Message par Invité le Mer 7 Oct - 11:33

Je suis d'accord avec toi, je pense que c'est la façon de s'exprimer qui laisse à interprétation alors que ce n'était pas dit dans ce sens. Ce qui est lourd, ce n'est pas d'être homo, loin de la, ce qui est lourd, c'est d'aborder la séparation avec des enfants et ce serait tout aussi difficile dans le cas où l'orientation sexuelle n'entre pas en compte. Le vrai souci que j'essayais d'aborder, c'est qu'il y a, dans ce cas précis, un panel de questions qu'il faut aborder avant de se lancer tête baissée dans une nouvelle vie, quelle qu'elle soit (Ca aurait pu être un amant pour se sentir de nouveau regardée par exemple).
Le devenir mère, pour toutes les femmes est souvent un bouleversement assez violent (positivement en très grosse part) et cela engendre des remises en question. Ces remises en question sont normales quelles qu'en soient la nature mais s'évanouissent souvent une fois la "crise" passée. Faire quelque chose d'inconsidéré serait dommage à ce moment de sa vie. C'est pourquoi prendre le temps et la sagesse me semble être un bon conseil dans la mesure où elle dit aimer son mari et ne pas vouloir le perdre.
Je ne pense pas que le problème majeur, dans cette histoire, soit l'orientation sexuelle, elle le sera peut être, dans quelques temps, mais ce que je lis ressemble vraiment à ce besoin d'exister en tant que femme. C'est pourquoi je me suis permise de lui conseiller de se retrouver en tant que femme, alors ses idées seront plus claires et elle abordera son orientation sexuelle plus sereinement. Ce n'est bien entendu que mon avis, sans jugement de valeur ni de conviction particulière sur la nature de cette orientation.
Je suis désolée si mes propos portaient à interprétation, je ne pense généralement rien des autres et me garderais bien de m'amuser à juger une personne sur la profondeur de son être, qui plus est, au travers de deux ou trois postes. ce serait prétentieux et méprisable.

ICAUNAISE
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 35
Departement : PARIS
Emploi/Etude : INFIRMIERE

Re: PASSADE OU REEL

Message par ICAUNAISE le Jeu 8 Oct - 15:42

plus les jours passent plus je ressens le besoin de "passez à l'acte" pour vraiment savoir qui je suis
je me suis amusée a faire le pour et le contre si je franchisais le cap bien sur y'a beaucoup plus de points négatives que positives mais cette sensation est plus forte que tout au point qu'elle me bouffe le cerveau et surtout tout cela à un ressenti sur ma vie sexuelle.

Invité
Invité

Re: PASSADE OU REEL

Message par Invité le Jeu 8 Oct - 15:59

Icaunaise, je ne sais pas trop quoi te dire, si ton mari n'est pas ouvert à l'idée de te laisser libre de vivre ce "fantasme" il n'y a pas 30000 solutions et tu le sais, le quitter ou le tromper. Si ce désir est si prégnant, il reviendra quoi qu'il arrive. Je ne sais pas ce que tu attends de nous exactement, oui ce désir nous le connaissons et moi comme d'autres ici sont passées par ce que tu traverses. Le plus important est d'être soi même, la décision t'appartient. 
Dans tous les cas, sache que ça finit bien, car être en phase avec soi même rend heureuse.
Tu as rencontré une/des femmes qui sont l'objet de ce désir plus précisément?

ICAUNAISE
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 35
Departement : PARIS
Emploi/Etude : INFIRMIERE

Re: PASSADE OU REEL

Message par ICAUNAISE le Jeu 8 Oct - 16:55

Je sais qu'il a que moi qui peut décider de ça et que vous n'y pouvais rien mais j'ai besoin de parler de ça de me libérer car ayant personne à qui parler de la journée et surtout je ne vois pas en parler a des amies
non texas rencontrer personne

Invité
Invité

Re: PASSADE OU REEL

Message par Invité le Jeu 8 Oct - 17:16

Je comprends, c'est normal, et bien déjà dis toi que ce désir est loin d'être inhabituel et c'est même franchement récurant en fait. Le passage à l'acte l'est moins mais il reste fréquent quand même. J'ai du mal cerner les questions que tu poses concrètement mais je me ferai un plaisir d'y répondre avec sincérité si tu le souhaites. Je me sens touchée par ton début de parcours, sans doute parce que je l'ai vêcu, j'avais un milliard de questions en tête et tout bouillonnait dans un chaos complet. Les choses me semblaient insolubles, mais j'avais tort parce que je n'ai jamais été aussi heureuse qu'aujourd'hui

ICAUNAISE
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 35
Departement : PARIS
Emploi/Etude : INFIRMIERE

Re: PASSADE OU REEL

Message par ICAUNAISE le Jeu 8 Oct - 19:01

texas a écrit:Je comprends, c'est normal, et bien déjà dis toi que ce désir est loin d'être inhabituel et c'est même franchement récurant en fait. Le passage à l'acte l'est moins mais il reste fréquent quand même. J'ai du mal cerner les questions que tu poses concrètement mais je me ferai un plaisir d'y répondre avec sincérité si tu le souhaites. Je me sens touchée par ton début de parcours, sans doute parce que je l'ai vêcu, j'avais un milliard de questions en tête et tout bouillonnait dans un chaos complet. Les choses me semblaient insolubles, mais j'avais tort parce que je n'ai jamais été aussi heureuse qu'aujourd'hui


LES QUESTIONS

Si je passe a l'acte et que je m'apercois que ce n'ete qu'un fantasme dois je le dire a mon mari ou le garder pour
si je m'apercois que c'est réel peur de l'inconnu ,de la suite comment l'annoncer à mon mari a ma famille
peur de tout perdre ,peur de faire du mal aux gens qui m'entourent
mes enfants comment vivrons tout cela ,voudront ils toujours de moi (c'est ce qui m'inquietent le plus)
car pour moi le bonheur de mes enfants passe avant le mien
et tant d'autres questions

Invité
Invité

Re: PASSADE OU REEL

Message par Invité le Jeu 8 Oct - 19:38

Pour les enfants, j'en ai 3. Tes enfants t'aiment et seront heureux si tu l'es. Ca c'est une vérité. Plus tu vivras les choses avec naturel, simplicité et en l'assumant bien et plus ils seront dans un contexte normal pour eux. Les miens avaient 6, 5 et 2 ans quand ma belle famille s'est cru judicieuse de le leur dire. Je leur ai présenté ma copine, avec laquelle je suis toujours depuis presque 8 ans et ils l'ont adoptée sans problème. Mon homosexualité, pleinement assumée est un sujet de boutade gentille à la maison et une de mes filles m'a même remerciée d'être lesbienne, comme ça pas d'enjeu avec un beau père qui pourrait supplanter leur père.
Avoir des parents séparés est courant à présent, ce n'est jamais drôle pour les enfants mais pour avoir vêcu des parents en perpétuel conflit, et en voyant mes petits aujourd'hui, je sais que j'ai fais le bon choix.
Pour ma part, je pense que le fait que je ne mente pas et n'ai pas honte de qui je suis a peser lourd dans la balance. Je n'ai pas fait de réel coming out auprès d'eux, j'ai juste dit voilà une telle, c'est ma chérie. Je pense aussi que les enfants doivent être préservés de notre vie amoureuse (quelle qu'elle soit) tant qu'on est pas dans quelque chose de stable car ils s'attachent vite.
Le seul moyen de savoir te situer serait effectivement de vivre l'expérience, chaque personne a son passé et son éducation, mon ex mari a mal pris la chose car c'était une remise en question de sa virilité à ses yeux. J'ai eu beau lui expliquer que non, il n'en a pas démordu, moralité, chaos total, haine et belle famille plus qu'horrible. On ne connait pas les gens, certains peuvent nous surprendre en bien et d'autres en mal.
La question du le dire ou non si finalement tu t’aperçois que non, tu n'es pas homo est un long débat. Mon point de vue est qu'il faut assumer sa culpabilité pour préserver l'autre, il n'a rien demandé et ne mérite pas ce tsunami dans sa vie, d'autres pensent au contraire qu'il faut le dire et en assumer les conséquences. Le fait est que c'est la culpabilité assumée ou non qui te fera pencher vers l'une ou l'autre des solutions, enfin, je pense.
Si tu es lesbienne et bien chaque chose en son temps, je pense que la vie t'emportera naturellement, tu te sépareras surement et tu le feras sereinement en préparant les choses, trouver un poste, un logement pour accueillir tes enfants et tu vivras comme beaucoup en mère célibataire. Ce n'est pas si mal en fait, je t'assure. Et puis tu feras des rencontres et reconstruiras ta vie. 
Ma famille l'a pris, ni bien, ni mal, ils ont des petits enfants et en sont heureux, ils se sont posé des questions pour eux, tant sur la séparation que sur le fait que je sois lesbienne mais au bout du compte, ils sont fiers de mon parcours parce que mes enfants sont heureux et que je suis heureuse.
Le souci à mon sens, est que tu anticipes sur certaines question, le coming out, par exemple, n'a pas besoin d'intervenir à l'instant de ta prise de conscience et tu ne dois pas de transparence sur ta vie sexuelle à qui que ce soit. Tu feras les choses naturellement quand tu te sentiras de les faire si il y a lieu de... tu ne crois pas?
En tout cas, rassure toi et garde courage, tout ceci semble effroyablement compliqué aujourd'hui mais je te jure que dans quelques années tu auras un sourire bienveillant sur tout ça.

shemay
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 44
Departement : en transite

Re: PASSADE OU REEL

Message par shemay le Jeu 8 Oct - 21:19

ICAUNAISE a écrit:
texas a écrit:Je comprends, c'est normal, et bien déjà dis toi que ce désir est loin d'être inhabituel et c'est même franchement récurant en fait. Le passage à l'acte l'est moins mais il reste fréquent quand même. J'ai du mal cerner les questions que tu poses concrètement mais je me ferai un plaisir d'y répondre avec sincérité si tu le souhaites. Je me sens touchée par ton début de parcours, sans doute parce que je l'ai vêcu, j'avais un milliard de questions en tête et tout bouillonnait dans un chaos complet. Les choses me semblaient insolubles, mais j'avais tort parce que je n'ai jamais été aussi heureuse qu'aujourd'hui


LES QUESTIONS

Si je passe a l'acte et que je m'apercois que ce n'ete qu'un fantasme dois je le dire a mon mari ou le garder pour
si je m'apercois que c'est réel peur de l'inconnu ,de la suite comment l'annoncer à mon mari a ma famille
peur de tout perdre ,peur de faire du mal aux gens qui m'entourent
mes enfants comment vivrons tout cela ,voudront ils toujours de moi (c'est ce qui m'inquietent le plus)
car pour moi le bonheur de mes enfants passe avant le mien
et tant d'autres questions

au risque de choquer, je vais me permettre quelques réflexions :
- si tu passe a l'acte et que tu réalises que finalement ce n'est pas pour toi, je ne vois pas pourquoi tu mêlerais ton mari ou tes enfants à ça. que tu en parle a ton mari, encore, je peux comprendre ton besoin de partager ton expérience mais si ta relation avec lui est aussi intime, je ne comprend pas pourquoi tu ne lui en parles pas dès à présent.
au pire peut être te ressortirait il le grand jeux pour te reconquérir ce qui ne vous ferait aucun mal, ni à lui ni à toi.

-là ou je tique franchement c'est pourquoi tu veux en parler à tes enfants ?
tu es leur mère, pas leur femme. ils n'ont pas besoin de connaitre tes errances existentielles si tu ne les assument pas. que tu leur en parles un jour, quand tout ça sera plus poser et clair dans ta tête, c'est différent parce qu'alors tu parlera d'une expérience, d'un vécu, d'une situation que tout à chacun peu un jour être amené à rencontrer dans sa vie. (je ne parle pas d'homosexualité mais d’errance. de ces moments où on est perdu et ou on cherche son chemin. )

bon après, moi je n'ai jamais été marié et je n'ai pas d'enfant. je ne me rend peut être pas compte de ta réalité.

ICAUNAISE
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 35
Departement : PARIS
Emploi/Etude : INFIRMIERE

Re: PASSADE OU REEL

Message par ICAUNAISE le Jeu 8 Oct - 21:38

shemay a écrit:
ICAUNAISE a écrit:
texas a écrit:Je comprends, c'est normal, et bien déjà dis toi que ce désir est loin d'être inhabituel et c'est même franchement récurant en fait. Le passage à l'acte l'est moins mais il reste fréquent quand même. J'ai du mal cerner les questions que tu poses concrètement mais je me ferai un plaisir d'y répondre avec sincérité si tu le souhaites. Je me sens touchée par ton début de parcours, sans doute parce que je l'ai vêcu, j'avais un milliard de questions en tête et tout bouillonnait dans un chaos complet. Les choses me semblaient insolubles, mais j'avais tort parce que je n'ai jamais été aussi heureuse qu'aujourd'hui


LES QUESTIONS

Si je passe a l'acte et que je m'apercois que ce n'ete qu'un fantasme dois je le dire a mon mari ou le garder pour
si je m'apercois que c'est réel peur de l'inconnu ,de la suite comment l'annoncer à mon mari a ma famille
peur de tout perdre ,peur de faire du mal aux gens qui m'entourent
mes enfants comment vivrons tout cela ,voudront ils toujours de moi (c'est ce qui m'inquietent le plus)
car pour moi le bonheur de mes enfants passe avant le mien
et tant d'autres questions





au risque de choquer, je vais me permettre quelques réflexions :
- si tu passe a l'acte et que tu réalises que finalement ce n'est pas pour toi, je ne vois pas pourquoi tu mêlerais ton mari ou tes enfants à ça. que tu en parle a ton mari, encore, je peux comprendre ton besoin de partager ton expérience mais si ta relation avec lui est aussi intime, je ne comprend pas pourquoi tu ne lui en parles pas dès à présent.
au pire peut être te ressortirait il le grand jeux pour te reconquérir ce qui ne vous ferait aucun mal, ni à lui ni à toi.

-là ou je tique franchement c'est pourquoi tu veux en parler à tes enfants ?
tu es leur mère, pas leur femme. ils n'ont pas besoin de connaitre tes errances existentielles si tu ne les assument pas. que tu leur en parles un jour, quand tout ça sera plus poser et clair dans ta tête, c'est différent parce qu'alors tu parlera d'une expérience, d'un vécu, d'une situation que tout à chacun peu un jour être amené à rencontrer dans sa vie. (je ne parle pas d'homosexualité mais d’errance. de ces moments où on est perdu et ou on cherche son chemin. )

bon après, moi je n'ai jamais été marié et je n'ai pas d'enfant. je ne me rend peut être pas compte de ta réalité.





je pense soit tu as mal compris ou peut etre que je me suis mal exprimer par rapport à mes enfants que si "ce fantasme" se revele être plus qu'un fantasme que ca devienne un evidence

Je sais j'ai tendance à tout complique et surtout ma vie

shemay
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 44
Departement : en transite

Re: PASSADE OU REEL

Message par shemay le Jeu 8 Oct - 21:59

non, tu n'as pas tout tendance à tout compliqué, tu es perdu et tout te semble compliqué, c'est différent.
(et comme je suis un peu brut de décoffrage, des fois je suis maladroite. pour me faire pardonner Wink )

Adji Ladji
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 48
Departement : VAR
Emploi/Etude : (c) & [c] c

Re: PASSADE OU REEL

Message par Adji Ladji le Jeu 8 Oct - 23:30

Moi je trouve aussi que c'est compliqué quand même.

Invité
Invité

Re: PASSADE OU REEL

Message par Invité le Ven 9 Oct - 8:37

Non, je pense juste que vous avez mal compris son questionnement, elle se demande, ssi elle finit par être et assumer d'être lesbienne, comment cela se passera t il avec ses enfants, tant la séparation qu'une éventuelle vie avec une femme. Je l'ai compris comme ça en fait.
Je trouve la question normale, tout cela est complètement nouveau pour elle, plein de questions se posent, c'est logique

ICAUNAISE
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 35
Departement : PARIS
Emploi/Etude : INFIRMIERE

Re: PASSADE OU REEL

Message par ICAUNAISE le Ven 9 Oct - 10:01

texas a écrit:Non, je pense juste que vous avez mal compris son questionnement, elle se demande, ssi elle finit par être et assumer d'être lesbienne, comment cela se passera t il avec ses enfants, tant la séparation qu'une éventuelle vie avec une femme. Je l'ai compris comme ça en fait.
Je trouve la question normale, tout cela est complètement nouveau pour elle, plein de questions se posent, c'est logique


Voila Texas tu me comprend mais je pense que cela viens de ton passer tu as vécue la même chose et je pense que tu es une qui peut vraiment comprendre ce que je ressent

Invité
Invité

Re: PASSADE OU REEL

Message par Invité le Ven 9 Oct - 10:31

Je t'assure que pour les enfants ce n'est pas un problème, et ce n'est pas immédiat quoi qu'il arrive. Les enfants sont bien quand tu te sens bien, les miens sont grands maintenant, l'aînée va avoir 15 ans et avec le recul et même si ça a été très compliqué avec leur père, j'ai une complicité et un amour profond et partagé avec eux. Quand j'étais mariée, j'étais, triste, frustrée et jamais très souriante, le fait que je puisse m'épanouir leur a permis de grandir avec une maman pleine de joie de vivre communicative, ouverte et investie pleinement dans son rôle. 
L'autre fois, mon garçon (10 ans) regardait des clips à la télé, avec des filles peu vêtues, je suis entrée dans le salon en souriant, je trouvais ça amusant. Quand il m'a vue, il s'est décomposé et a aussitôt dit: tu tombes bien, j'ai mis cette chaîne pour toi! j;n, 
Les enfants sont des éponges émotionnelles et n'ont aucun préjugés, ils ressentiront les choses comme toi tu les ressens, c'est une certitude. Les miens le ressente détendu et à l'aise et avec un recul plein d'humour et une farouche envie de nous défendre si ils entendent des propos homophobes. Pour eux ce n'est même pas une différence, d'ailleurs ils ne comprenne pas quel est le problème pour les autres, ça les dépasse tout simplement.
Alors ce sujet est vraiment a apaiser en toi, tu ne leur feras jamais de mal en étant toi même, je te le jure.

Adji Ladji
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 48
Departement : VAR
Emploi/Etude : (c) & [c] c

Re: PASSADE OU REEL

Message par Adji Ladji le Ven 9 Oct - 10:57

Oui c'est clair, vous avez le même profil.

Contenu sponsorisé

Re: PASSADE OU REEL

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:56


    La date/heure actuelle est Mar 6 Déc - 5:56