Profil-lesb

Pas encore inscrite ? Inscris-toi vite !
plus de 7 000 utilisatrices !
Profil-lesb

Forum homosexuelle / Lesbienne de rencontre et d'entraide

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sondage

Pour une sortie forum entre filles, tu préfères:
23% 23% [ 9 ]
23% 23% [ 9 ]
10% 10% [ 4 ]
18% 18% [ 7 ]
8% 8% [ 3 ]
20% 20% [ 8 ]

Total des votes : 40

Derniers sujets

» Célibat : Vos pour et vos contre ?
Ven 2 Déc - 21:43 par Gardelen

» et les lettres alors
Mar 29 Nov - 14:07 par Yohanane

» Besoin d'avoir quelques réponses..
Lun 28 Nov - 21:09 par sansdrap

» Désirez-vous un/des enfants?
Lun 21 Nov - 9:09 par Plumemagique

» Aloha
Dim 20 Nov - 1:26 par Yohanane

» Je suis...
Dim 20 Nov - 1:23 par Yohanane

» Nouvelle un peu perdue
Lun 14 Nov - 17:35 par Metleau

» Ma présentation
Ven 11 Nov - 1:55 par yukirocks

» Ce que vous écoutez en ce moment même
Jeu 10 Nov - 18:10 par dani86

» Qui est sur Limoges?
Mer 9 Nov - 0:22 par AngriePin

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 164621 messages dans 5860 sujets

Nous avons 7612 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est #ide34

Livre d’or du forum

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 26 Invités

Gardelen


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 279 le Sam 29 Mar - 0:33


Ces histoires impossibles

Partagez

Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Ces histoires impossibles

Message par Gardelen le Jeu 20 Fév - 23:36

/!\ Explication du titre et du sous-titre: J'ai eu la subite envie de parler de ce thème parce que j'aime bien ces petites histoires qui me font sourire personnellement. C'est comme fantasmer sur une célébrité, sauf que là, vous avez déjà rencontré la personne, voir vous lui avez déjà parlé. On a tendance à voir les histoires impossibles comme quelque chose de négatif, ou de dramatique, et j'entends par histoires aussi bien celles qu'on aimerait vivre juste une nuit, que celle où on aimerait de beaux enfants. Que ça soit une nonne qui a fait vœu de célibat, une hétérosexuelle largement assumée, une femme mariée, une inconnue que vous avez croisé à la gare, tout est permis. Je n'ai pas utilisé le terme "fantasme" pour ne pas dériver vers le thème des pratiques sexuelles, mais il s'agit bien de fantasmes. Donc ici, c'est un sujet positif, et non pas un sujet pour se lamenter (sinon direction problèmes de cœur). Pas de "je ne plais à personne", ni de "elle était la femme de ma vie", bref, vous avez compris. Si les témoignages sont appréciés pour dédramatiser les situations, pour le travail d'imagination que vous avez fait, ou pour l'humour que sais-je, il serait peut-être intéressant de donner votre point de vue en annexe:

-Que vous apporte ces histoires? Un sourire? De la bonne humeur? Une découverte? Le rappel d'un souvenir nostalgique? etc.
-Pensez-vous qu'il est utile de se laisser aller à rêver certaines histoires, ou pensez-vous que c'est inutile et qu'il vaut mieux garder les pieds sur Terre?
-Qu'est-ce qui vous permet de prendre assez de recul pour accepter un refus ou une inaccessibilité?
Et tout ce qui vous viendrait à l'esprit.


Mon avis sur la question:

Il y a des femmes à première vue inaccessibles (type hétéro ou timide maladive) avec lesquelles je sais qu'il faut quand même essayer quelque chose, ne serait-ce que pour le plaisir de séduire. Et puis, il y en a qui me paraissent à première vue inaccessibles, et qui me semblent ne pas pouvoir s'ouvrir davantage, soit parce qu'il y a effectivement des situations de séduction qui me mettent face à une contradiction à mes propres valeurs (type en couple), soit parce qu'elles se trouvent dans une situation qui me parait trop difficile à surmonter, et qui demandera trop d'effort sans grande chance de résultat. Cependant, j'adore ces petits moments où je rencontre une nana pleine de charme et qui m'égaie encore davantage mes journées. Parce que j'aime admirer sa beauté, sa conversation, sa présence, sans qu'elle se rende compte du charme qui s'opère, et me dire qu'il y a un homme ou une femme qui aura bien de la chance de rentrer dans son intimité ou de l'être déjà (faut dire, j'ai un rapport assez particulier avec les femmes qui serait trop long à expliquer ici). Souvent, elles me rappellent des personnes que j'ai rencontré dans le passé et que je n'ai plus jamais revu. Ce sont des souvenirs qui émergent et qui me rendent disponible à la joie. Je pense que ces petites rêveries sont utiles parce qu'elles nous permettent déjà de prendre du recul sur ce qu'est une histoire amoureuse, et donc, de bien en comprendre le sens. Savoir séparer le fantasme du vécu est, je pense, primordiale dans les relations que l'on crée. Elles nous permettent aussi de s'égayer, en quelque sorte, d'une période un peu creuse où on s'ennuie parce qu'on ne reçoit pas de choc. Le recul que j'ai aujourd'hui par rapport à ces "histoires impossibles", c'est parce que j'ai longtemps été déstabilisée par des femmes inaccessibles de par leur orientation sexuelle figée, des histoires qui m'ont fait énormément souffrir, et que j'ai fini par rencontrer des femmes qui m'ont fait vivre de très belles histoires. Je dédramatise parce que je sais que si ça ne marche pas avec elle, ça marchera avec une autre. Je pense qu'il existe énormément de femmes formidables à rencontrer, à aimer, et qu'elles ne se limitent pas à quelques rencontres. Toutes les autres qu'on ne pourra aimer pleinement, ce seront des rencontres qui nous auront touchée d'une manière ou d'une autre, et qui ne sont ni négatives, ni inutiles, j'en suis certaine. Pour moi, il n'y a pas de "c'était la femme de ma vie". Il n'y a pas "la" mais "les" femmes de notre vie, la dernière femme avec qui on aura une relation étant celle qui terminera notre cycle de vie, parce que si nous étions éternels, je pense qu'on verrez les choses différemment. Si nous étions tous destinés à une seule personne, nous aurions bien du mal à nous rencontrer...


Témoignage:

Pendant mon stage, je suis à table, en train de manger parmi une foule de gens que je connais bien, quand soudain, un petit bout de femme que je n'ai jamais vu avant fait son apparition, et tout le charme qui va avec. Une personne assise à la même table qu'elle me demande de venir nous rejoindre. L. n'a pas seulement du charme, elle décrit les choses avec une telle sensibilité, une telle réflexion, que je bois ses paroles en ayant, discrètement ou non je l'ignore, mes petits yeux qui se mettent à briller. On se met alors à parler d'une façon presque interminable, le genre de conversation que je n'ai qu'une fois par an avec quelqu'un, en mettant en dehors sans le vouloir la personne qui m'avait appelé. L. a 12 ans de plus que moi, et mère de deux enfants. On se verra une deuxième fois où on passera une journée ensemble pour le boulot. Elle m'avait au préalable demander d'amener ma guitare pour lui jouer des morceaux pendant la pause. On se retrouve alors toutes les deux, je partage avec elle ma passion, elle s'y plait et elle me demande de recommencer, ce que j'oublie de faire, mais elle me demande de rester un peu plus longtemps après le travail pour lui jouer quelque chose. Elle me fait rire, ces mots me touchent toujours autant, et je me demande si elle voit ce qu'il y a dans mon regard. On se quitte et on se verra probablement plus jamais, ou dans un temps que je ne peux mesurer.

Myshone
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 23
Departement : Pas-de-calais

Re: Ces histoires impossibles

Message par Myshone le Ven 21 Fév - 21:53

Bonne idée de topic, je me demande pourquoi tant de vues sans réponse.
Ton témoignage est très beau, ça donne envie de le vivre. Ce genre de situation on les retrouve dans les séries ou les films, tel que The L Word où on ne peut s'empêcher de fantasmer, de vouloir être à la place de chaque personnage.
Heureusement, ça arrive dans la vraie vie. Et c'est vrai que ça donne un sentiment de joie, rien qu'en voyant la personne sur laquelle on fantasme. Pour moi ça ne me rappelle pas de souvenirs nostalgiques car ces moments sont toujours différents je trouve.

Ca me rappelle lorsque j'étais encore au collège, donc je devais avoir seulement 15 ans, j'étais à fond sur ma prof d'histoire. Une femme mariée avec 2 enfants, proche de la quarantaine, je la trouvais super sexy. Pourtant elle me détestait. Je ne sais plus la raison mais ça ne m'a pas empêchée d'avoir les yeux pétillants quand j'allais à ses cours. Je l'ai revue 2 ans plus tard, j'étais au restaurant avec des amis, et je la vois. Elle vient vers nous avec un grand sourire, nous dit bonjour. Et elle s'approche de moi par derrière, me tient les épaules avec ses mains, approche sa bouche de mon oreille et me dit "tu es très belle". Comme quoi en 2 ans on peut changer d'avis. Hm ! ^^

Gardelen a écrit:Pour moi, il n'y a pas de "c'était la femme de ma vie". Il n'y a pas "la" mais "les" femmes de notre vie
Je partage ton avis, il ne faut pas attendre la bonne personne, tout peut arriver. Chaque histoire vécue nous a permis, nous permet et nous permettra de vivre quelque chose qu'on apprécie et que l'on n'oubliera pas spécialement.

La différence entre ton témoignage et le mien, c'est que même si ta collègue était une femme inaccessible, tu as passé de bons moments avec, ces moments ont réellement existé. Je me demande comment tu as fait pour tenir, sûrement par respect pour elle ou envers son couple et sa famille, mais personnellement si j'avais réussi à être aussi proche de ma prof comme tu l'as été avec ta collègue, j'aurais craché le morceau à un moment donné. Même si ça n'aurait rien donné, mais ce genre de fantasme sur ces femmes inaccessibles ne peuvent pas durer, au début c'est bien, on est toute joyeuse mais au bout d'un moment c'est plus possible, soit on tente soit on tourne la page. Et c'est plusieurs mois voire plusieurs années plus tard qu'on se rend compte que ça n'aurait jamais marché avec cette femme.. x)

Invité
Invité

Re: Ces histoires impossibles

Message par Invité le Ven 21 Fév - 21:59

Je suis d'accord pour dire que ce genre d’histoires nous font rêver... Sans débattre. (Quoiii... j'ai la flegme..)

la rousse
Skuateuse
Skuateuse

Age : 47
Departement : pays de loire

Re: Ces histoires impossibles

Message par la rousse le Ven 21 Fév - 21:59

Quand j'ai vu le titre, j'ai cru que tu voulais parler de Pierre Bellemare Very Happy et bien évidement en lisant ton post j'ai vu que c'était pas très beaucoup ça.

C'est souvent parce qu'elle sont impossible, quelle marques nos esprits, ça m'est arrivé également de rencontrés, côtoyer des personnes, notamment des femmes comme tu le décrit si subtilement, et va savoir pourquoi des sentiments naissent de ces rencontres, un sentiment de bien être, avec un mélange de culpabilité, et de faire en sorte de ne pas montrer les émotions qui sont en nous est bien souvent délicat.
Mais ces personnes ont leurs vies et je m'interdit de venir semer le trouble, ou devenir une quelconque menace à leur équilibre.......et au miens qui est bien précaire, c'est plus mon instinct de préservation. J'ai toujours eu un petit je ne sais quoi envers mes amies. mais j'ai toujours fais en sorte de les conserver comme amies et je ne le regrette pas.

florianebouyaka
Pas timide
Pas timide

Age : 23
Departement : Marseille
Emploi/Etude : BTS

Re: Ces histoires impossibles

Message par florianebouyaka le Ven 21 Fév - 22:17

J'ai adoré ton post que j'ai lu entièrement. Mais malheureusement je ne vais rien apporter de plus à ton témoignage car je n'ai pas le souvenir d'avoir eu des histoires impossibles. J'ai comme tout le monde je pense eu des coups de coeur sur le physique d'une personne croisée dans la rue mais j'ai oublié 5minutes après les traits de son visage, les formes de son corps.

Cependant, il y a eu cette fille croisée à la gare justement (pas original c'est l'exemple que tu as donné). Je me trouvais à l'accueil, demandais un renseignement. Elle se trouvait derrière moi. Je l'ai vu rentrer mais je n'y ai pas prêté attention. Elle avait des dreads ce qui n'est pas du tout mon style.
Je sors de l'accueil, nos regards se croisent et là décharge électrique je l'ai trouvé tellement belle, elle dégageait quelque chose de fou. Une fois dans le hall, son visage ne s'effaçait pas de mon esprit, je la voyait encore et encore.
Je monte dans mon train et 5minutes après je revois cette fille dans MON train. Je badais, je voulais lui parler, aller la voir. Mais elle est passée, nos regards se sont pas croisés et elle est allée dans un autre wagon. J'ai hésité à aller la voir mais je n'ai jamais fait ça et je ne compte pas le faire.
J'ai préféré rêver d'elle tout le long du voyage, et j'ai essayé de la retrouver les fois suivantes dans le train mais je ne l'ai jamais revue.

Donc pour répondre à tes questions je pense qu'on a le droit de rêver, le rêve ne doit pas être poussé au paroxisme mais un peu de temps en temps ne fait pas de mal. Sans rêves la vie serait triste. Si nous pensons toujours au faisable et réalisable la vie devient monotone selon moi. Pour ma part cette fille m'a fait rêver et sourire et j'ai passé un bon moment seulement à la regarder =)

Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: Ces histoires impossibles

Message par Gardelen le Sam 22 Fév - 21:38

Bonne idée de topic, je me demande pourquoi tant de vues sans réponse.


Souvent, les sujets que je fais n'ont pas beaucoup de réponses. Certainement que je n'arrive pas à synthétiser, j'ai tendance à toujours nuancer chacun de mes propos et que la longueur de mes textes (qui sont franchement chiant, hein) peuvent rebuter pour la lecture Very Happy .


Je me demande comment tu as fait pour tenir, sûrement par respect pour elle ou envers son couple et sa famille, mais personnellement si j'avais réussi à être aussi proche de ma prof comme tu l'as été avec ta collègue, j'aurais craché le morceau à un moment donné.


A vrai dire, je ne sais pas si elle mariée. Mais comme je l'ai expliqué, quand une situation me semble trop difficile ou demande trop d'effort/de patience, et surtout selon l'importance que je donne à la personne, je ne vais pas chercher à me "battre", mais simplement vivre le moment présent et l'apprécier, et si jamais il y a une grosse ouverture, pourquoi pas, sinon, tant pis, pas de prise de tête. Je reste donc à un niveau de séduction assez bas, juste parce que c'est naturel pour moi, sans trop m'engager. Ceci dit, je te rejoins sur le fait que c'est difficile de se contenir parfois, surtout qu'elle était très tactile et joueuse ce jour là U_U.


Je suis d'accord pour dire que ce genre d’histoires nous font rêver... Sans débattre. (Quoiii... j'ai la flegme..)


Tu ridiculises mon sujet en une phrase haha. Mais je suis d'accord avec toi dans le sens où débattre sur un ressenti est étrange. Mais en fait, j'avais plus l'idée de témoignages et de sondages en créant ce sujet (faignante va).


Quand j'ai vu le titre, j'ai cru que tu voulais parler de Pierre Bellemare Very Happy et bien évidement en lisant ton post j'ai vu que c'était pas très beaucoup ça.


Haha, j'aime bien la référence x).


Pour ma part cette fille m'a fait rêver et sourire et j'ai passé un bon moment seulement à la regarder =)


C'est ça aussi que je trouve merveilleux. La beauté d'une personne peut nous émouvoir de différentes façons, et parfois de façon minime: un regard, des mots, une mimique, une maladresse... Et nous imprègne d'un sentiment étrange de bien être. Savoir se rendre compte que l'autre existe, l'observer, lui accorder son attention, et reconnaître son existence, même sans qu'il ait une place importante dans notre vie, est quelque chose de vraiment particulier.

Ode
Bavarde
Bavarde

Age : 23
Departement : Pays de Loire
Emploi/Etude : Etudiante en droit

Re: Ces histoires impossibles

Message par Ode le Dim 23 Fév - 2:46

Histoire impossible ou juste une fille qui tape dans l'oeil comme ca : ce soir pendant le match que j'arbitrais, n°13 était juste canon, 2 fois que je l'a vois, 2 fois que j'arbitre comme un pied, à croire qu'elle me perturbe et pourtant j'ai eu le droit a ses félicitations à la fin du match..mais bon elle est mariée au coach..

Psykoline
Skuateuse
Skuateuse

Age : 28
Departement : Doubs, Franche-Comté

Re: Ces histoires impossibles

Message par Psykoline le Dim 23 Fév - 2:55

Gardelen a écrit:
Bonne idée de topic, je me demande pourquoi tant de vues sans réponse.
[font=Comic Sans MS]

Souvent, les sujets que je fais n'ont pas beaucoup de réponses. Certainement que je n'arrive pas à synthétiser, j'ai tendance à toujours nuancer chacun de mes propos et que la longueur de mes textes (qui sont franchement chiant, hein) peuvent rebuter pour la lecture Very Happy .

Ben perso j'aime beaucoup ton style, tu dis bien les choses et j'apprécie.
Par contre j'ai du mal à répondre parce que je ne réussi pas à faire des phrases correctement construites, suffisamment intéressantes et pertinentes.
Cependant j'aime te lire, alors continue à faire des sujets nuancés, longs et chiants, j'adore!^^

Sauterel'fly
Ultime Posteuse
Ultime Posteuse

Age : 30
Departement : Bordeaux
Emploi/Etude : Fabricante de nuages

Re: Ces histoires impossibles

Message par Sauterel'fly le Dim 23 Fév - 13:09

Je rejoins les autres : vraiment EXCELLENTE idée de sujet !  flower 

florianebouyaka
Pas timide
Pas timide

Age : 23
Departement : Marseille
Emploi/Etude : BTS

Re: Ces histoires impossibles

Message par florianebouyaka le Dim 23 Fév - 21:50

D'accord avec psykoline =)

Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: Ces histoires impossibles

Message par Gardelen le Ven 28 Fév - 19:29

Chouette, contente que ça vous plaise!

Par contre j'ai du mal à répondre parce que je ne réussi pas à faire des phrases correctement construites, suffisamment intéressantes et pertinentes.

Suffisamment intéressantes et pertinentes pour qui? Je considère qu'à partir du moment où il y a eu une réflexion personnelle, ce sera suffisamment intéressant et pertinent (je pourrai aussi me parler à moi-même mais bon, c'pas trop intéressant ^^).

Psykoline
Skuateuse
Skuateuse

Age : 28
Departement : Doubs, Franche-Comté

Re: Ces histoires impossibles

Message par Psykoline le Ven 28 Fév - 20:03

Gardelen a écrit:Chouette, contente que ça vous plaise!


Par contre j'ai du mal à répondre parce que je ne réussi pas à faire des phrases correctement construites, suffisamment intéressantes et pertinentes.


Suffisamment intéressantes et pertinentes pour qui? Je considère qu'à partir du moment où il y a eu une réflexion personnelle, ce sera suffisamment intéressant et pertinent (je pourrai aussi me parler à moi-même mais bon, c'pas trop intéressant ^^).

C'est surtout que j'arrive mieux à m'exprimer en face to face moi! A l'écrit je réfléchis des plombes à ce que je peux dire, comment le tourner, au final ça me saoule et j'écris rien! Hem...

Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: Ces histoires impossibles

Message par Gardelen le Ven 28 Fév - 20:16



C'est surtout que j'arrive mieux à m'exprimer en face to face moi! A l'écrit je réfléchis des plombes à ce que je peux dire, comment le tourner, au final ça me saoule et j'écris rien! Hem..
Haha, je connais ça, j'édite/modifie au minimum 4 fois mon message avant de le poster U_U.

sohana
Pas timide
Pas timide

Age : 21
Departement : Gard
Emploi/Etude : BAC PRO couture pour être styliste.

Re: Ces histoires impossibles

Message par sohana le Ven 28 Fév - 20:27

C'est un excellent sujet je trouve !

Pour ma part quand j'étais dans mon ancien lycée une fille ressemblé énormément à une amie, elle m'intriguée vraiment beaucoup puis un jour je l'ai entendu parlée à une de mes amies avec une voie juste.. Trop craquante ! XD Après j'arrêter pas de l'observée, jusqu'à tombée sur elle sur internet. Mais je n'ai jamais osée lui parlée. Elle me semblé comme inaccessible, mais sa ne m'empêcher pas de la regarder.

Et aussi une fille dans mon bus que je croisé tout le temps, elle avait un visage magnifique. Pendant un ans je l'ai vue tout les jours. Je ne lui ai parlée qu'une foie et par pur coïncidence en faite. (Elle me disait que le livre que je lisais était un super livre.) Pourtant je suis pas timide, mais la.. XD

Tinhinane
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 33
Departement : Algérie

Re: Ces histoires impossibles

Message par Tinhinane le Ven 28 Fév - 20:35

Ce cas de figure : histoires impossibles, ça me connait bien.... La première femme a m'avoir fait tourner la tête, était fiancée, hétéro et très séduisante, assez pour me rendre folle et de lui déclarer ma flamme, alors que c'était risqué, on travaillait ensemble dans un pays ou homosexualité est un délit.

C'est par la suite que je me suis rendue compte que les situations compliquée n'étaient pas de la mal-chance, mais je les attirais volontairement, la nostalgie qui s'en dégage et le coté idéaliste, quand on a une vision romanesque de l'amour qui nous colle à la peau......


Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: Ces histoires impossibles

Message par Gardelen le Mer 19 Mar - 23:41

Ce cas de figure : histoires impossibles, ça me connait bien.... La première femme a m'avoir fait tourner la tête, était fiancée, hétéro et très séduisante, assez pour me rendre folle et de lui déclarer ma flamme, alors que c'était risqué, on travaillait ensemble dans un pays ou homosexualité est un délit.

C'est par la suite que je me suis rendue compte que les situations compliquée n'étaient pas de la mal-chance, mais je les attirais volontairement, la nostalgie qui s'en dégage et le coté idéaliste, quand on a une vision romanesque de l'amour qui nous colle à la peau......

Ton histoire m'a touché. Et le travail que tu as effectué sur toi est remarquable, parce que j'imagine à quel point c'est compliqué de remettre les pieds sur Terre quand on vise constamment les étoiles.

la rousse
Skuateuse
Skuateuse

Age : 47
Departement : pays de loire

Re: Ces histoires impossibles

Message par la rousse le Jeu 8 Mai - 23:04

la rousse a écrit:Quand j'ai vu le titre, j'ai cru que tu voulais parler de Pierre Bellemare Very Happy et bien évidement en lisant ton post j'ai vu que c'était pas très beaucoup ça.

C'est souvent parce qu'elle sont impossible, quelle marques nos esprits, ça m'est arrivé également de rencontrés, côtoyer des personnes, notamment des femmes comme tu le décrit si subtilement, et va savoir pourquoi des sentiments naissent de ces rencontres, un sentiment de bien être, avec un mélange de culpabilité, et de faire en sorte de ne pas montrer les émotions qui sont en nous est bien souvent délicat.
Mais ces personnes ont leurs vies et je m'interdit de venir semer le trouble, ou devenir une quelconque menace à leur équilibre.......et au miens qui est bien précaire, c'est plus mon instinct de préservation. J'ai toujours eu un petit je ne sais quoi envers mes amies. mais j'ai toujours fais en sorte de les conserver comme amies et je ne le regrette pas.

J'ai commis l'erreur de ne pas suivre la ligne de conduite que je m'étais fixer, avec une personne que je n'ai jamais rencontré, mais j'avais l'impression de tellement la connaitre, une de mes amies m'a dit qu'il s'agissaient probablement d'empathie cognitive, mes sentiments, mes émotions, mes ressenties, ont eu raison de mon armure, je m'en veux énormément.
Elle ne me pardonnera pas, je le sais, mais je veux quelle sache que je m'en veux
d'avoir été aussi intrusive dans sa vie, j'avais vraiment trop besoin de lui venir en aide.

papillon38
Ptite Nouvelle
Ptite Nouvelle

Age : 30
Departement : grenoble

Re: Ces histoires impossibles

Message par papillon38 le Ven 9 Mai - 9:19

j'adore ton sujet car je pense en effet que la vie est faite de rencontre, même très rapide, de personnes qui nous chamboule l'esprit !!
Ces personnes que l'on croise, avec qui on échange quelques mots, parfois plus, que l'on rencontre souvent, ou juste quelques minutes mais qui, à chaque fois, nous illumine et nous emplie de bonheur !!

Pour ma part, il y a ma prof de Physique qui m'avait fait tourner la tete !!
A chaque entré dans son cours, le meme effet, je me sentais de suite bien, légère ! Je me suis souvent demandé ce que ca voulait dire, pourquoi elle avait hanté mon esprit durant ma scolarité, pourquoi elle m'avait fait tout cet effet ! je sais qu'elle m'apprécié bien, mais que jamais rien ne se serai passé ! cela remonte a 10 ans maintenant, parfois, je me tate a aller lui rendre visite au lycée, pour un bonjour... Mais aujourd'hui, je ne sais toujours pas comment decripter cette sensation qu'elle a fait ressentir, ce bonheur a chaque fois que je la voyais....

Bien sur ceci remonte a plusieurs année, depuis, d'autres rencontres me sont arrivées !
Je me souvient, il y a quelques mois, j'étais dans un magasin avec mes enfants, et ce qui est bien avec les enfants c'est qu'ils n'ont pas de retenus et quand il voient d'autres enfants, ils se posent pas toutes ses questions et vont discuter avec eux.. Ce qui amène les maman bien souvent, à discuter ensemble aussi..
Donc ma fille, 4 ans, voit des enfants de son age, va discuter avec, bien évidemment, et je me retrouve a parler avec leur maman ! Mais de suite, mon regard a plongé dans le sien, elle m'a complètement troublée !! de très beau yeux, je me suis noyée dedans quelques minutes, le temps de passer en caisse, de discuter un peu... et nos chemins se sont séparés, et on ne s'est plus jamais revu....
Et là, je me suis dis, vive les enfants, et vive les rencontres instantanée, qui ne dure pas, mais mettent du baume au cœur pour la journée !!

En tout cas je souhaite à tout le monde de faire ses rencontres, elles vous touchent au plus profond de vous, et sont d'un bien fou ;-)

Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: Ces histoires impossibles

Message par Gardelen le Jeu 27 Nov - 21:12

Le croisement de ses jambes découvertes sous sa jupe noire et près du corps quasi constante. Son intelligence spontanée, cette force qui l'habite, son aisance orale, sa répartie impétueuse, la fluidité de ses pensées, la conviction dans sa voix et dans ses gestes, son engagement et sa détermination, me font littéralement bander et me rend toute émotive. Elle porte une alliance sur sa main gauche et ça me désole un peu. Je m'évertue à répondre intelligemment aux questions quand personne ne sait quoi dire, et je sens cette joie intérieure lorsque je vois son sourire, progressif, au fur et à mesure que je lui parle. Surtout, en poser des pertinentes pour attirer positivement son attention. La regarder pendant des heures. Et quand elle n'a plus le temps de me répondre, elle me tourne le dos et ne me regarde plus. Je défaille.


Ce cliché de la petite étudiante qui fantasme sur sa professeur me fait doucement sourire...  bvb546

aurelia206
Pas timide
Pas timide

Age : 14
Departement : Aquitaine 64
Emploi/Etude : College JA

Re: Ces histoires impossibles

Message par aurelia206 le Jeu 18 Déc - 20:27

Moi je vis maintenant une histoire impossible : Je suis la plus jeune de ma classe de 4ieme et aussi la seule a s'etre deja posée la question de l'orientation sexuelle : je me definie comme bi et le jour meme de la rentrée je suis tombée completement dingue d'une fille de ma classe ( j'espere que personne de ma classe ne passera par la) Elle fait ma taille a des cheveux tres longs , des yeux envoutants,elle un look de skateuse : style jean et veste de mec ( comme moi) je me torture depuis presque 4 mois sur la question de lui dire ou pas . Un jour ou j'etais decidée je l'ai vue avec son mec ... Ce meme mec qui est mon voisin ( s'il l'apprenait ce serai l'enfer) . J'essaye de rester distante mais je ne peut pas m'empecher de me retourner 10 fois par cour ,de deprimer lorsque je ne la vois plus ,de rever d'elle ,de la regarder des que je peut ( je crois d'ailleurs qu'une de ses copines m'a grillée a la cantine   ) je ne sais pas quoi faire a par attendre je ne sais pas si je doit lui faire mon CO bref c'teait mon exemple perso d'histoire impossible ...

Gardelen
Skuateuse
Skuateuse

Age : 24
Departement : A l'ouest.
Emploi/Etude : Buveuse de café. Guitarophile. Dévoreuse de livres. Vadrouilleuse du monde terrestre. Croyante en l'humanité.

Re: Ces histoires impossibles

Message par Gardelen le Lun 5 Jan - 19:45

Mon cerveau en veille, le regard hagard, à « Tu manges avec nous ? » je réponds : « Oui » alors que mon esprit disait « Non. ». Oups. J'ai merdé. Tant pis. Je sors dehors, je discute, je sens un regard sur moi, je tourne le mien, et là, non, vraiment ? Elle est de toute beauté. Des cheveux roux ondulés qui lui tombent sur les épaules, des yeux de biche d'un bleu électrique, elle ressemble à une pin up tatouée. Je détourne le regard, confuse. « Ce n'est quand même pas... ». On avance, mais je la sens, derrière moi, cette présence, oppressante, vertigineuse, troublante. « Et si c'était... ». Nous voilà au restaurant, avec un collègue, on installe nos affaires autour de la table tandis que les autres sont de l'autre côté de la salle. Et je le sens encore, ce regard, je lui fais face. « Gosh, elle est... ». Elle me sourit et me dit : « Bon, et bien, je vais m’asseoir là où il y a de la place ». Je regarde autour de moi : toutes les chaises sont vides. Elle se rapproche et se met à côté de moi. Oh. Elle m'aborde : Comment tu t'appelles ? Tu es éducatrice ? Tu viens d'où ? L'espoir dans l'âme, je lui pose des questions à mon tour, je lui fais des blagues merdiques, elle rit, je lui fais remarquer nos points communs, nous échangeons sur les voyages, nos désirs, nos endroits préférés, notre vision des choses, des rires. Pendant le repas, je sens un regard, en biais, qui se posent sur moi. Mais oui ! Je le sens, il y a quelque chose qui se passe entre nous, j'en suis certaine... Et là, une autre lui demande : Alors vous habitez où ? Elle répond : Avec mon mari.

*Désolation interne ascenseur émotif double retournement facial pleure pleure pleure*

Contenu sponsorisé

Re: Ces histoires impossibles

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:21


    La date/heure actuelle est Dim 4 Déc - 21:21